Terrasses bondées : les préfectures tapent du poing sur la table

21 mai 2021 à 9h12 par Antoine Judit

Alors qu’elles sont rouvertes depuis mercredi, l’engouement autour du retour sur les terrasses de bars et restaurants ont fait oublier à certains les gestes barrières. Certains préfets ont pris des mesures pour éviter les regroupements.

ALOUETTE
Crédit: Unsplash

Cela n’a échappé à personne, les terrasses de bars et restaurants font le plein depuis mercredi. Cependant, dans les grandes villes, la proximité entre les établissements et les rues étroites provoquent des rassemblements où la distanciation sociale n’est pas maitrisée et où les personnes n’ont pas de masque.  

Afin d’éviter ce genre d’attroupements qui peuvent mener à une flambée des contaminations, certains préfets ont durci le ton. C’est le cas en Indre-et-Loire où la consommation d’alcool sur la voie publique (hors terrasses) a été interdite ainsi que la vente à emporter. La première mesure concerne uniquement le Vieux Tours et la deuxième l’ensemble du département. 

Dans le Morbihan, la consommation d’alcool sur la voie publique a été interdite dans les centres-villes de Lorient et Vannes. A noter que cette mesure est déjà en place depuis de nombreuses semaines en Vendée.  

Dans les Pays-de-la-Loire d’ailleurs, c’est l’Agence Régionale de Santé qui est montée au crénau. L’ARS qui a rappelé que “la situation épidémique reste fragile et qu’il ne faut pas oublier les gestes barrières.” 

Enfin en Charente, la préfète s’est montrée très menaçante envers les établissements qui ne respectaient pas les protocoles sanitaires. Ces derniers pourraient être fermés et sans avertissement s’ils ne rentrent pas dans le cadre de la loi.