Touraine : le tronçonneur de Beaumont devant la cour d’Assises

25 novembre 2019 à 7h31 par Bastien Bougeard

Un homme de 38 ans comparaîtra à partir du 26 novembre devant la cour d’Assises d’Indre-et-Loire à Tours. Il aurait assassiné un de ses créanciers en forêt avant de découper le corps à la tronçonneuse.

ALOUETTE
L'accusé a été mis en examen pour assassinat, il risque la réclusion criminelle à perpétuité.
Crédit: Google Maps

La cour d’Assises d’Indre-et-Loire doit juger à compter du mardi 26 novembre et pendant trois jours un homme de 38 ans. Il est accusé d’avoir assassiné un homme de 41 ans au moment des faits à Beaumont-Louestault.

Un corps découpé à la tronçonneuse

Le 12 décembre 2016, un dénommé Serge âgé de 41 ans quitte la région parisienne pour retrouver Julien, 35 ans, qui réside en Indre-et-Loire. Les deux hommes se livrent au trafic de stupéfiant et Julien a d’ailleurs une dette envers Serge. Le montant de la créance s’élève à 30 000 euros et il est impossible pour Julien de rembourser son ami. Lorsque Serge lui demande où est l’argent, l’accusé explique qu’il a dissimulé la somme dans les bois près de Beaumont-Louestault. Les deux hommes se rendent sur place. Julien assassine alors Serge de cinq balles et décide de se débarrasser du corps en le découpant à la tronçonneuse.

Une dette de 30 000 euros

Trois jours après les faits, Julien signale la disparition de Serge à la gendarmerie la plus proche. Cette dernière va prendre la piste très au sérieux, classant cette disparition comme inquiétante. Une équipe cynophile, un hélicoptère et des dizaines de gendarmes sont déployés pour essayer de retrouver Serge. Mais une série d’indices vont semer le doute chez les enquêteurs concernant le témoignage de Julien. Ce dernier est mis en examen le 16 décembre. Très vite, il avoue le crime et indique au gendarme l’endroit où le corps dépecé a été caché. Mis en examen pour assassinat, l’accusé aujourd’hui âgé de 38 ans risque la réclusion criminelle à perpétuité.