Infos

Touraine : nouvelle action des agriculteurs ce lundi sur l'A10

12 February 2018 à 23h01 Par Rédaction Alouette

Il l'avait annoncé : les agriculteurs de Touraine ont mené une nouvelle action coup de poing ce lundi sur l'A10, la troisième en moins d'une semaine. Ils protestent toujours contre la réforme des zones défavorisées. 

Ils l'avaient annoncé : les agriculteurs de Touraine ont mené une nouvelle action coup de poing ce lundi sur l'A10, la troisième en moins d'une semaine. Ils protestent toujours contre la réforme des zones défavorisées. 

Après une manifestation remarquée dans le centre-ville de Tours mercredi dernier, puis le blocage de la circulation sur l'A10 vendredi, au niveau du péage de Monnaie, les agriculteurs de Touraine ont remis le couvert ce lundi. 

Et c'est de nouveau l'A10 qui a été le terrain de leur colère. Les exploitants ont ralenti le trafic entre Tours et Sainte-Maure-de-Touraine. Et comme prévu, les bouchons n'ont pas tardé à se former. 

Cette nouvelle mobilisation a été organisée le jour d'une rencontre entre des représentants des agriculteurs de Touraine et des membres du ministère de l'agriculture. 

Suppression des aides des 2019

Le motif de cette grogne est le déclassement de toutes les communes d'Indre-et-Loire de la carte des zones défavorisées. 

Or, cette inscirption en zone défavorisée permet aux exploitants de percevoir des aides compensatoires de l'Union européenne. 

Si le ministère maintient cette nouvelle carte de zonages, la suppression de ces aides pourrait intervenir dès l'année prochaine

Inacceptable pour les agriculteurs de Touraine, qui ont prévenu : ils maintiendront la pression tant qu'ils n'auront pas obtenu gain de cause, comme l'ont fait leurs homologues d'Occitanie. 

Les agriculteurs des Deux-Sèvres également concernés

Mais les agriculteurs de Touraine ne sont pas les seuls à crier leur colère contre le redécoupage de cette carte. 

Ceux des Deux-Sèvres, eux aussi, avaient manifesté contre ce déclassement vendredi, en déversant du fumier à Niort, Parthenay et Bressuire. 

L'action avait necessité un important nettoyage de la part des services des villes concernées. 

Et il est possible que les agriculteurs des Deux-Sèvres prennent exemple sur leurs confrères de Touraine, si ces derniers sortaient vainqueurs de leur bras de fer avec le ministère de l'Agriculture.