Tours : la ville prévoit des mesures d’urgence pour la culture et les entreprises

24 juillet 2020 à 6h03 par Bastien Bougeard

Le nouveau maire écologiste de Tours, Emmanuel Denis, va diriger son premier Conseil municipal, depuis son installation, ce vendredi 24 juillet. Une aide de 100 000 euros à destination des TPE-PME devrait être votée.

ALOUETTE
Crédit: B.Bougeard | Alouette

Urgence. C’est le maître-mot du conseil municipal de ce vendredi 24 juillet à Tours. Le nouveau maire Emmanuel Denis va proposer des mesures pour venir en aide à différents secteurs touchés par la crise liée à la pandémie de Covid-19.

Deux événements au mois d’août

C’était une des annonces du nouveau maire le soir du second tour : mettre en place une manifestation culturelle en plein air à Tours au cours de l’été. Le festival les inattendus va bien avoir lieu du 31 juillet au 30 août. Ces événements permettre aux acteurs culturels de se relancer après plusieurs mois d’arrêts liés à la pandémie de Covid-19. Ce festival gratuit devrait se dérouler à proximité de marchés, dans des jardins publics, à la guinguette. Certains spectacles seront aussi mobiles afin d’éviter les grands rassemblements, contexte sanitaire oblige. 80 spectacles, tous gratuits, sont au programme. Le coût de cette manifestation est estimé à 150 000 euros. Pour le commerce, chaque samedi du mois d’août et le week-end du 6 au 7 septembre, une partie du centre-ville de Tours sera piétonnisé et des commerçants autorisés à déballer leur vitrine. Cet événement vient remplacer la braderie de Tours, annulée en raison du contexte sanitaire.

Une enveloppe pour les TPE-PME

La ville de Tours souhaite également venir en aide aux TPE-PME à la rentrée de septembre.  « Nous y consacrerons une enveloppe de 100 000 euros, a déclaré le maire Emmanuel Denis. Nous voulons aider le plus grand nombre d’entreprises en difficultés sur notre territoire. C’est un outil supplémentaire qui devrait nous permettre de répondre à ces problèmes rencontrés par les TPE – PME ». Concernant les modalités, les entreprises éligibles devront déposer un dossier qui sera analysé. Une somme pouvant aller jusqu’à 5 000 euros sera allouée à chaque dossiers retenus.