#tours : Suicide de Jean Germain: hommage des Tourangeaux à leur ancien maire

8 avril 2015 à 12h52 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

Les Tourangeaux ont commenc� mercredi � rendre hommage � leur ancien maire, le s�nateur socialiste Jean Germain, qui s'est suicid� mardi matin peu de temps avant de compara�tre devant le tribunal correctionnel de Tours.

Quelques fleurs ont �t� d�pos�es devant son domicile du centre ville, dans le garage duquel il s'est donn� la mort d'une d�charge de fusil de chasse en pleine t�te, parce qu'il refusait le "d�shonneur" d'�tre traduit en justice dans l'affaire des "mariages chinois" organis�s dans sa ville.

En milieu de journ�e, pr�s d'une centaine de Tourangeaux avaient sign� et annot� les registres de condol�ances ouverts dans le hall de l'H�tel de ville dont les drapeaux ont �t� mis en berne.

"C'�tait un grand maire, c'�tait un gar�on de grande qualit', a comment� un signataire, estimant que Jean Germain a �t� victime de "corbeaux tourangeaux".

Une femme se souvenait du "petit bonhomme rencontr� � Monoprix, qui faisait ses courses avec son caddie" tandis qu'une autre exprimait simplement sa "grande tristesse".

"Jean Germain c'�tait un dur, c'�tait un roc, on ne peut pas s'imaginer ce drame", remarque un autre tourangeau venu lui aussi rendre hommage � l'ancien maire de Tours.

Le s�nateur PS �tait poursuivi pour "complicit' dans l'organisation, � la mairie de Tours, de simulacres de mariage pour touristes chinois qui ont donn� lieu � des malversations, selon les magistrats instructeurs et le parquet.

Le proc�s devait s'ouvrir mardi matin pour trois jours au palais de justice de Tours, mais son avocat Dominique Tricaud a annonc�, lors de l'appel des pr�venus, que son client avait "disparu en laissant une lettre d'adieu".

Le corps de Jean Germain devait �tre d�couvert dans l'heure suivante.

Le dossier des "mariages chinois" est li� � l'organisation, entre 2007 et 2011, de "noces romantiques en Touraine" pour une client�le chinoise. Ces festivit�s comprenaient des visites de ch�teaux de la Loire et de la ville de Tours, dont le maire, ceint de son �charpe tricolore, posait pour la photo lors de simulacres de mariages.

Des dizaines de couples chinois sont ainsi venus chercher, sur les bords de la Loire, une touche d'exotisme � la fran�aise.

Une ancienne membre du cabinet du maire, Lise Han, est mise en examen pour escroquerie dans cette affaire: elle est soup�onn�e d'avoir �t� la g�rante de fait de la soci�t� organisant ces mariages.

Jean Germain, poursuivi pour "complicit� de prise ill�gale d'int�r�ts et d�tournement de fonds publics", assurait ignorer les agissements de Lise Han.

dro/gvy/it

 

(AFP)