Infos

Tours : un dépistage à la faculté des tanneurs pour sensibiliser les jeunes

20 août 2020 à 07h31 Par Bastien Bougeard
Crédit photo : Université de Tours

Alors que la rentrée se profile, les dépistages gratuits du Covid-19 s’accélèrent à Tours. Un troisième stand ouvre ce 20 août à la faculté des tanneurs. Objectifs : prévenir les clusters et sensibiliser les jeunes.

À 10 jours de la rentrée, les dépistages du nouveau coronavirus s’accélèrent. La ville de Tours a lancé le 17 août, en lien avec l’ARS et la préfecture et le CHRU, des stands de dépistages gratuits et sans ordonnance. Et c’est déjà un succès selon Cathy Münsch-Masset, adjointe au maire en charge des solidarités, à la santé publique et aux handicaps. « Il y avait 200 personnes au centre municipal des sports pour le premier jour, et ils étaient plus nombreux le deuxième jour. De plus, il y avait toutes les tranches d’âges » notamment des jeunes. 

Identifier des cas asymptomatiques et éviter des clusters

Les jeunes justement qui sont au centre des inquiétudes. « Les dernières statistiques démontrent que toutes les incidences sont plus marquées chez les jeunes de 25 à 35 ans au niveau national » détaille le docteur Virginie Morange, médecin responsable de l’équipe opérationnelle d’hygiène hospitalière au CHRU de Tours. « Les jeunes sont pour certains asymptomatiques, mais d’autres peuvent développer une forme grave du Covid-19 et être hospitalisé en réanimation » détaille-t-elle. Un stand de sensibilisation pour rappeler les mesures barrières, seule protection connue à ce jour, va être mis en place. « Avec l’été, nous avons constaté un relâchement. Nous rappellerons qu’un masque est bien porté quand il couvre le nez, la bouche et le menton. Pour ce qui est des fêtes, il faut expliquer que l’on peut se retrouver, mais qu’il ne faut ni échanger les verres ou des cigarettes par exemple ».

Lieu stratégique

Si la faculté des tanneurs a été choisie pour installer ce stand, c’est que l’emplacement est stratégique. Situé sur le bord de Loire, la guinguette, lieu prisé des jeunes pour des soirées, se trouve en contrebas de la faculté. Le fait que le rendez-vous soit gratuit peut aussi rassurer selon l’adjointe au maire, Cathy Münsch-Masset : « Le fait que ce soit dans un lieu que les jeunes connaissent et que ce soit sans avances de frais peut rassurer certains patients ». Objectifs de cette démarche : sensibiliser aux gestes barrières, mais aussi détecter les cas asymptomatiques : « La rentrée scolaire et étudiante sont dans une semaine, les salariés vont retourner dans les entreprises. Ces tests doivent permettre de trouver les personnes peu symptomatiques et éviter des clusters » explique Cathy Münsch-Masset. De son côté, Virginie Morange ajoute que : « La rentrée approche à grand pas, il faut donc poursuivre ce travail de sensibilisation auprès des jeunes, car le virus sera encore là à la rentrée. Ce sont des consignes simples qui peuvent éviter des contaminations et aussi éviter des décès comme nous avons connu lors de la première vague ».

Dépistage gratuit sans ordonnance et sans rendez-vous à la faculté des tanneurs, du 20 au 22 août, de 18 à 22 heures. Venir avec sa carte vitale, ou attestation de sécurité sociale, ou carte d’identité. Le port du masque est obligatoire.