Un énorme trafic d'or démantelé entre Nantes et l’Allemagne

25 octobre 2019 à 6h15 par Alexandrine DOUET

Après plusieurs mois d’enquête, 9 personnes dont un bijoutier nantais ont été interpellées en début de semaine.

ALOUETTE
Image d'illustration
Crédit: Archives

21 voyages en train entre la France et l’Allemagne

Un point presse s’est tenu ce jeudi au palais de justice de Nantes  pour en dire plus sur ce dossier.
Le procureur Pierre Sennès a indiqué que le principal protagoniste était un bijoutier nantais de 56 ans. Il a été arrêté à bord d’un train à la frontière franco-allemande alors qu’il était en possession de 37.000 euros en liquide dissimulés dans sa valise.

Pierre Sennès a donné des précisions sur le modus operandi du suspect.
Le quinquagénaire faisait fondre des bijoux en or pour les transformer en lingots. Ces derniers étaient ensuite vendus en Allemagne à un commerçant domicilié en Autriche mais dont la boutique est installée à Francfort.
Un four qui servait à la fonte de l’or a été découvert au domicile du bijoutier.

3 Millions d’euros d’avoirs criminels saisis

Le joaillier aurait ainsi écoulé pour 1,1 millions d’euros d’or. 8 autres individus, des habitants de la région nantaise mais aussi des allemands et des autrichiens auraient également bénéficié de ce trafic.
Près de 3 millions d'euros d'avoirs criminels ont été saisis, à savoir divers objets de valeurs, des voitures, ainsi que des diamants ou encore de l’argent sur des comptes en banque.
Les 9 personnes arrêtées (dont 3 femmes) sont âgées de 30 à 56 ans. Jusqu’ici inconnues de la justice, elles sont aujourd’hui  soupçonnées de recel en bande organisée et de blanchiment aggravé.