Une députée d’Indre-et-Loire demande la mise en place d’une cellule d’écoute pour le retour à l’école

5 mai 2020 à 5h16 par Bastien Bougeard

Le retour à l’école continue à se mettre en place pour le 11 mai. Pour certains enfants, le confinement a été une épreuve et ont été victime de maltraitance. La députée d’Indre-et-Loire, Fabienne Colboc, demande que des cellules d’écoute soient mise en place dans les établissements scolaire.

ALOUETTE
Fabienne Colboc demande à ce qu'une cellule d'écoute soit mise en place pour les enfants ayant subi
Crédit: Fabienne Colboc

Le confinement a été une épreuve pour certains enfants et adolescents. Certains d’entre eux ont été victimes de violences ou de négligences ces dernières semaines. Chiffre à l’appui : les appels au 119, le numéro d’urgence d’enfance en danger, ont augmenté de 35 %. Pour que les enfants puissent se confier, Fabienne Colboc, députée d’Indre-et-Loire, souhaite que des cellules d’écoute soient mises en place pour le retour à l’école le 11 mai.

« Permettre aux enfants de parler »

« Le confinement a été une épreuve pour certains d’entre eux » explique la députée. Maltraitance ou négligence : « Ces problèmes se sont prolongés tout au long des journées. Pour certains parents, la pression psychologique, le travail à la maison ou encore la présence d’enfant en permanence, ces conditions ont pu générer des conflits voire des violences ». Cette cellule devrait se mettre en place avec les associations « notamment pour alerter sur la situation de l’enfant » explique Fabienne Colboc.

Permettre aux élèves de 4e et 3e d’y accéder

En impliquant les associations, la députée souhaite qu’il y ait un angle d’écoute différent. Le problème, c’est que la rentrée va s’effectuer de manière progressive, école primaire puis collège, et sur la base du volontariat. « Nous pouvons supposer que certains parents ne renverront pas à l’école un enfant qui a été victime de violences ». Si ces cellules venaient à se mettre en place, la députée souhaiterait que les élèves qui n’ont pas repris les cours puissent accéder à ces cellules pour pouvoir se confier sur leur épreuve difficile.