Infos

Une « pré-épidémie » de bronchiolite en Pays-de-la-Loire

28 novembre 2019 à 16h04 Par Denis Le Bars
Crédit photo : Archives

Selon l’Agence Régionale de la Santé, les Pays-de-la-Loire sont « en phase pré-épidémique de bronchiolite. L’ARS promulgue des conseils.

 

L’ARS ne parle pas encore d’épidémie, mais de phase pré-épidémique. Selon l’agence régionale, l’épidémie devrait atteindre un pic en décembre. On s’attend à une forte activité dans les service d’urgences.

Le virus présent partout !

Les médecins nous le rappellent, la bronchiolite est très contagieuse. Essentiellement due au virus respiratoire syncytial (VRS), elle touche principalement les enfants avant l’âge de 2 ans. Le virus se transmet par la salive, les éternuements, la toux et par les mains. Le virus reste également sur les objets souillés (tels que les jouets, les tétines, les “doudous”). Ainsi, le rhume de l'enfant et de l'adulte peut être à l'origine d'une bronchiolite chez le nourrisson. Dans de rares cas, la bronchiolite impose une hospitalisation.

Les symptômes

Selon le communiqué de l’ARS publié ce jeudi, Les symptômes de la bronchiolite sont variables en fonction des personnes touchées. Un encombrement nasal avec une toux légère et une fièvre modérée ou absente sont les signes les plus fréquents. L’infection peut se limiter à un simple rhume ou une rhinopharyngite. Dans les 2 à 3 jours, une gêne respiratoire peut apparaitre avec une toux, une augmentation des sécrétions, une respiration rapide et sifflante. À ce stade de la maladie, l'enfant peut avoir des difficultés à s'alimenter et à dormir. Il peut avoir de la fièvre. Dans la majorité des cas, la bronchiolite guérit spontanément au bout de 5 à 10 jours, mais la toux peut persister pendant 2 à 4 semaines.

Des mesures d’hygiène

Pour prévenir la bronchiolite, une règle : miser sur les mesures d’hygiène : penser à se laver les mains régulièrement, éviter, quand cela est possible, d’emmener son enfant dans les endroits publics confinés (transports en commun, centres commerciaux, etc.), où il risquerait d’être en contact avec des personnes enrhumées. Il faut évidemment éviter de partager les biberons, sucettes ou couverts non lavés. Il faut penser aussi à aérer la chambre en ouvrant les fenêtres au moins 10 minutes par jour.

Consignes.png (73 KB)