Var: des ossements découverts dans une forêt près de Fréjus

29 avril 2015 à 13h00 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

Des ossements ont �t� d�couverts mardi soir dans une for�t pr�s de Fr�jus (Var), non loin de l'endroit o� a �t� vu pour la derni�re fois Xavier Dupont de Ligonn�s dont l'�pouse et les quatre enfants ont �t� tu�s en 2011, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

"Nous n'avons aucun nom � mettre sur ces ossements (...). Nous allons suivre toutes les pistes", a indiqu� � l'AFP la procureur de Draguignan, Danielle Drouy-Ayral.

Les restes ont �t� d�couverts "tard hier soir", dans la for�t de Bagnols, a-t-elle ajout�, confirmant une information des sites internet de Nice-Matin et Var-Matin.

Selon Nice-Matin, l'alerte a �t� donn�e par un promeneur qui s'est rendu au commissariat de Fr�jus vers 20h30 apr�s avoir d�couvert "un camp de survie" dans la for�t.

Il ne s'agit "pas d'un squelette (...), ce sont des ossements avec manifestement les traces d'une vie pendant quelques semaines, quelques mois. Nous n'en savons rien actuellement. Il ne faut pas d�duire de la pr�sence du SRPJ sur les lieux qu'il s'agit de M. Xavier Dupont de Ligonn�s", a d�clar� plus tard Mme Drouy-Ayral, devant la presse.

Selon le parquet de Nantes, en charge du dossier du quintuple assassinat � Nantes dans lequel Xavier Dupont de Ligonn�s est le principal suspect, "les ossements vont �tre analys�s".

Xavier Dupont de Ligonn�s avait �t� vu pour la derni�re fois le 15 avril 2011 quittant � pied un h�tel Formule 1 de la commune voisine de Roquebrune-sur-Argens avec un �tui pouvant contenir une carabine sur le dos. Malgr� un mandat d'arr�t international lanc� contre lui, il n'a jamais �t� retrouv�.

Plusieurs centaines de signalements de l'�poux ont eu lieu partout en Europe, faisant l'objet de v�rifications syst�matiques.

Au printemps 2013, des enqu�teurs des polices judiciaires de Nantes et de Toulon, des gendarmes du Var et des pompiers avaient proc�d� � des fouilles dans le Var, notamment dans le massif des Maures, qui n'avaient rien donn�.

Un cadavre en �tat de d�composition avanc�e avait �t� d�couvert fin juin 2013 � Cogolin (Var), � une vingtaine de km de l'endroit o� le suspect avait �t� aper�u, mais la piste Xavier Dupont de Ligonn�s avait �t� �cart�e.

Les corps d'Agn�s Dupont de Ligonn�s et de ses quatre enfants, �g�s de 13 � 20 ans, tu�s de plusieurs balles de 22 long rifle, avaient �t� retrouv�s dans la maison familiale � Nantes le 21 avril 2011.

tlg/cr/rl/phc

(AFP)