Vendée : une dizaine de fraudes au chômage partiel relevées

9 juillet 2020 à 6h43 par Arnaud Laurenti

Dans un communiqué, la préfecture de Vendée indique qu'une dizaine de fraudes ont été constatées dans le département pour un montant de plus de 200 000 euros.

ALOUETTE
Crédit: Pixabay

Depuis mars, plus de 149 millions d’euros ont été versés au titre du chômage partiel en Vendée. Plusieurs milliers de demandes ont été contrôlées par l’État, a priori et a posteriori. Une dizaine de fraudes ont été constatées.

Plus de 12 000 entreprises concernées

La préfecture indique que plus de 12 000 établissements ont été indemnisés en mars, et près de 13 000 en avril. Un peu plus de 9 000 au mois de mai.

"Depuis début juin, en Vendée plusieurs milliers de demandes d’indemnisation ont déjà été contrôlés a priori, et plus d’une centaine a posteriori par les 12 agents mobilisés du pôle « entreprises, emploi et économie» de l’UD Direccte, avec le concours de l’inspection du travail. A ce jour, une dizaine de fraudes ont été constatées pour un montant de plus de 200 000€", explique le préfet dans un communiqué.

Un "droit à l'erreur" est toléré et les entreprise qui souhaitent s'adresser directement à la DIRECCTE afin de régulariser leur sitation ont la possibilité de le faire.

"Afin de traiter les signalements transmis par les salariés, les organisations syndicales de salariés ou les comités sociaux et économiques (CSE), la DIRECCTE met à disposition une adresse de messagerie spécifique : pdl.controle-ap@direccte.gouv.fr", indique également la préfecture.