Vente de STX à Saint-Nazaire - le CE dit "non" !

17 novembre 2017 à 15h38 par Rédaction Alouette

<p><span style="color:#000000"><span style="font-size:14px"><span style="font-family:arial,helvetica,sans-serif">Même si l'avis n'est que consultatif, le comité d'entreprise des chantiers navals de Saint-Nazaire s'est dit défavorable à la cession de STX</span></span></span></p>

ALOUETTE

Le comit� d'entreprise (CE) de STX France a rendu vendredi un avis majoritairement d�favorable, mais non contraignant, � la cession du chantier naval de Saint-Nazaire.

Les repr�sentants du personnel se sont prononc�s par trois voix pour la cession (deux CFDT, un CFE-CGC) et par sept voix contre (quatre CGT, trois Force Ouvri�re), lors d'un comit� d'entreprise extraordinaire, a-t-on pr�cis� de m�mes sources.

Cet avis est purement consultatif et non contraignant.

Consult�s le 18 mai sur le pr�c�dent accord franco-italien sur la cession de STX France, les �lus du CE avaient d�j� rendu un avis d�favorable, les syndicats CGT et FO votant contre, la CFDT et la CFE-CGC "prenant acte" de la vente.

Estimant que le nouvel accord, trouv� entre Paris et Rome le 27 septembre, apportait "de nombreuses garanties pour l'entreprise et ses salari�s", notamment sur la stabilit� de l'actionnariat, sur la gouvernance ou encore sur l'ind�pendance du chantier naval, la CFDT et la CFE-CGC ont d�cid� cette fois de donner un avis favorable, ont indiqu� les deux organisations syndicales dans des communiqu�s distincts.

Pour la CGT, au contraire, "il n'y a pas plus de garanties que d'avanc�es pour les salari�s" dans ce nouvel accord. "Les navires construits � Saint-Nazaire seront construits par qui et avec quel statut pour ces salari�s? Nous sommes aujourd'hui, comme il y a six mois, dans l'impossibilit� de r�pondre", d�plore le premier syndicat chez STX France.

Force ouvri�re a quant � elle "maintenu sa position, c'est-�-dire son refus de la vente � Fincantieri", a d�clar� � l'AFP sa repr�sentante, Nathalie Durand-Prinborgne.

L'�tat fran�ais, qui d�tient actuellement 33,4% de STX France, doit racheter l'ensemble des titres du chantier naval de Saint-Nazaire, avant de les redistribuer entre les diff�rents actionnaires. Selon l'accord trouv� fin septembre, la France gardera sa minorit� de blocage, tandis que Fincantieri obtiendra 50% du chantier naval, plus 1% "pr�t' par l'�tat fran�ais.

Naval Group, les entreprises sous-traitantes du bassin de Saint-Nazaire et les salari�s doivent se partager les 16% restants.

La cession d�finitive � Fincantieri devrait �tre finalis�e, au mieux, d�but 2018.

Une fois la vente act�e, le chantier naval changera de nom. Selon la direction de STX France, qui a lanc� une consultation aupr�s des salari�s, plus de 900 propositions ont d�j� �t� faites.