Vert, orange, rouge : quelles nouvelles règles pour les voyageurs étrangers en France ?

4 juin 2021 à 8h50 par Antoine Judit

La France ne va plus exiger de test PCR négatif pour les personnes complètement vaccinées en provenance de l’Europe et d’autres pays classés « verts » à partir du 9 juin. Des tests PCR négatifs seront encore nécessaires pour les voyageurs en provenance du Royaume-Uni ou des États-Unis.

ALOUETTE
Crédit: Unsplash

A partir du 9 juin, les flux de voyageurs entre la France et les pays étrangers seront rouverts selon des modalités qui varient en fonction de la situation sanitaire des pays classés par couleur (vert, orange et rouge) et de la vaccination, selon un document appelé "stratégie de réouverture des frontières".

Vert : pas de test pour les personnes vaccinées

Pour les pays classés "verts" (Espace européen, Australie, Corée du Sud, Israël, Japon, Liban, Nouvelle-Zélande, Singapour), aucun motif impérieux n'est exigé et un test PCR ou antigénique de moins de 72h est demandé aux seules personnes non vaccinées. Les vaccinés sont ceux qui ont effectué une vaccination complète depuis au moins 14 jours à la date du voyage (et quatre semaines pour le vaccin Johnson & Johnson).

Orange : test négatif de rigueur

Pour les pays classés "orange", comme les États-Unis ou la Grande-Bretagne, un test PCR ou antigénique est exigé si le voyageur est vacciné, sinon il lui faut un motif impérieux, un test négatif et il sera en auto-isolement de 7 jours.

Rouge : motif impérieux nécessaire

Pour les pays classés "rouge" (Afrique du Sud, Argentine, Bahreïn, Bangladesh, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Inde, Népal, Pakistan, Sri Lanka, Suriname, Turquie, Uruguay), un motif impérieux est nécessaire pour venir en France. Un test PCR ou antigénique est exigé que l'on soit vacciné ou non, et une quarantaine de 7 à 10 jours est imposée à l'arrivée sur le sol français.

Pour plus de renseignements, vous pouvez vous rendre sur le site Re-open EU (europa.eu) qui regroupe toutes les informations liées au Covid-19 pour les personnes qui souhaitent voyager en Europe. 

(Avec AFP)