Voeux du Président: les Gilets Jaunes mobilisés au moment de l'allocution télévisée du Chef de l'Etat

13 février 2019 à 14h29 par Rédaction Alouette

<p>Les Gilets Jaunes ont prévu de se faire entendre en ce 31 décembre&nbsp;pendant qu'Emmanuel Macron&nbsp;prononcera ses voeux aux Français.</p>

ALOUETTE

Emmanuel Macron va tenter de reprendre le cap de son quinquennat en adressant ses voeux aux Fran�ais � 20h00, au moment-m�me o� des "gilets jaunes" lui rappelleront leur force en se retrouvant aux Champs-Elys�es, sous haute s�curit� pour les festivit�s du Nouvel An.

Dans cet ultime discours d'une ann�e qui a vu sa popularit� s'effondrer, le pr�sident va s'efforcer de tracer des perspectives � nouveau claires. Selon un proche, il usera de mots marquant "autorit� et rassemblement", avec le double d�fi d'apaiser les col�res et de relancer son programme de r�formes.

Son allocution, qu'il pr�voit d'enregistrer en fin d'apr�s-midi, sera retransmise sur toutes les grandes cha�nes de t�l�vision. L'an dernier, ses voeux, tr�s classiquement enregistr�s � son bureau, avaient attir� 11,2 millions de t�l�spectateurs.

Plus de 23 millions de personnes avaient en revanche regard� son allocution du 10 d�cembre - un record pour une intervention politique-, lorsque, press� par les revendications des "gilets jaunes", le chef de l'Etat a promis 10 milliards d'euros d'aides en faveur du pouvoir d'achat.

Apaiser la col�re 

Cette fois, plus question d'annonces. L'enjeu est de convaincre qu'il est capable de montrer davantage d'�coute et de bienveillance, lui dont certaines phrases cassantes cette ann�e continuent � choquer une partie de l'opinion, du "pognon de dingue" aux "Gaulois r�fractaires".

Emmanuel Macron s'est fait extr�mement discret en d�cembre, dans ses rares sorties comme dans les m�dias.

Les voeux � la nation, cette tradition r�publicaine qu'il a maintenue, lui donnent enfin l'opportunit� de parler de l'avenir, des r�formes annonc�es pour 2019, qui restent sa priorit�, en particulier celle des retraites et de la fonction publique, mais aussi des nouvelles initiatives, � commencer par ce "grand d�bat national" pr�vu de janvier � mars avec lequel l'ex�cutif esp�re apaiser la col�re des "gilets jaunes".

Le pr�sident pourrait rappeler lundi soir les limites de cet exercice, comme il l'avait d�j� fait le 10 d�cembre : pas question de rejouer la pr�sidentielle de 2017 ni de "d�tricoter" ce que le gouvernement et le Parlement ont mis en place depuis 18 mois.

Ces lignes rouges ne sont pas sans risque. Faute de r�sultats concrets, le "grand d�bat" pourrait entra�ner de nouvelles frustrations et contestations. Quant � l'opportunit� de lancer des "r�f�rendums d'initiative citoyenne", r�clam�s par une partie des "gilets jaunes" et par l'opposition, le pr�sident ne s'est pas encore prononc�.

Emmanuel Macron devra en tout cas retarder la r�forme constitutionnelle � laquelle il reste tr�s attach�, jusqu'� la fin du grand d�bat.

Le d�but de 2019 rec�le d'autres emb�ches, comme la mise en place de la prime d'activit� d'une centaine d'euros pour les petits salaires. L'effet de l'entr�e en vigueur du pr�l�vement � la source, visible pour la premi�re fois sur les feuilles de paie de fin janvier, est une autre inconnue. Enfin fin mai, le pr�sident affrontera, avec les Europ�ennes, le premier grand scrutin �lectoral de son mandat.

Rassemblement "festif et non violent" 

Au-del�, Marielle de Sarnez, vice-pr�sidente du MoDem, a appel� dimanche le pr�sident � sortir de la crise par le haut en "refondant l'Etat" et en "rassemblant largement les grandes sensibilit�s d�mocratiques du pays".

Une partie des "gilets jaunes", toujours mobilis�s, compte se faire entendre juste au moment des voeux pr�sidentiels : un appel est lanc� sur Facebook pour un rassemblement "festif et non violent", sur les Champs-Elys�es � 20H00, en vue du passage � la nouvelle ann�e "qui sera riche de changements et de victoires". En tout, quelque 10.000 personnes annoncent vouloir r�pondre � deux appels diff�rents.

La s�curit� sera renforc�e � Paris comme dans d'autres grandes villes o� des appels ont �t� lanc�s, notamment sur le pont d'Aquitaine � Bordeaux.

Un p�rim�tre de protection sera instaur� d�s 16H00 lundi autour des Champs-Elys�es et de la place de l'Etoile, dans un contexte �galement marqu� par le risque d'attentats.

Pour la Saint-Sylvestre 2017, pr�s de 140.000 membres des forces de s�curit� et de secours avaient �t� mobilis�s sur l'ensemble du territoire.

(avec AFP)