ZooParc de Beauval : Les pandas partis pour rester

5 novembre 2019 à 15h54 par Clovis Canivenc

Rodolphe Delord, directeur du ZooParc de Beauval, est actuellement en Chine avec Emmanuel Macron pour convaincre les autorités chinoises de prolonger le prêt de ses pandas.

ALOUETTE
Les pandas du ZooParc de Beauval sont l'un des enjeux de la visite d'Emmanuel Macron en Chine.
Crédit: Twitter | ZooParc de Beauval

Les pandas vont-ils rester au ZooParc de Beauval ? Arrivés en 2012 en France, Yuan Zi et Huan Huan doivent retourner en Chine en 2022. En effet, ils ne sont que « prêtés » pendant 10 ans par les autorités chinoises.

« Les choses avancent dans le bon sens »

Rodolphe Delord, directeur du zoo du Loir-et-Cher, s’est donc rendu en Chine aux côtés du Président de la République Emmanuel Macron afin d’évoquer le futur des deux pandas.

Le bébé, Yuan Meng, né le 4 août 2017 et dont la marraine n’est autre que Brigitte Macron, doit lui retourner en Chine d’ici an, après sa phase de sevrage. Mais Rodolphe Delord aimerait conserver les deux parents et se montre plutôt optimiste.

« Les choses avancent dans le bon sens, a expliqué ce dernier. Il n’y a pas de raison que les pandas ne puissent pas rester en France, car les relations franco-chinoises sont excellentes ». Emmanuel Macron lui a promis de parler de cette question lors de sa visite de trois jours, qui se termine ce mercredi.

Les pandas sont des animaux sacrés en Chine, où ils sont considérés comme le symbole de la paix et de l’amitié. En France, seul le ZooParc de Beauval accueille cette espèce, qui n’est plus en danger d’extinction depuis 2016. Depuis l’arrivée de la petite famille, le zoo a vu sa fréquentation passer de 600 000 à 1,6 millions de visiteurs par an.