Près de Brest, deux fillettes retrouvées mortes dans un appartement au Relecq-Kerhuon

21 juillet 2021 à 15h31 par Morgan Juvin

Pour les enquêteurs, la piste du double infanticide serait privilégiée. C’est la grand-mère des deux petites filles qui a donné l’alerte ce mercredi, vers 10h. Elle devait les garder. Après l'arrivée des pompiers, la mère de famille leur a ouvert avant de tomber inconsciente.

Police et gendarmerie
Crédit: Pixabay

Vers 10h ce mercredi, les pompiers ont reçu un appel de la grand-mère des deux enfants, ne voyant pas la mère de ces petites-filles lui ouvrir. À leur arrivée sur les lieux, les pompiers ont découvert les corps sans vie de ces deux fillettes âgées de 4 et 6 ans.


Dans ce petit collectif de plusieurs logements rue Hélène-Boucher, au Relecq-Kerhuon, vers 10h ce mercredi, la grand-mère des fillettes a appelé les secours, n'arrivant pas à entrer dans l'appartement. La porte étant fermée avec les clés à l'intérieur. Les pompiers sont donc intervenus pour une banale "ouverture de porte" lorsque la mère leur a finalement ouvert. Selon Le Télégramme, la femme de 35 ans, blessée, se serait effondrée sur le sol. Elle a été transportée à l'hôpital mais ses jours ne sont pas en danger.


La piste criminelle est privilégiée


Toujours selon le quotidien breton, les enquêteurs seraient en mesure d’affirmer qu’il n’y a pas eu l’intervention d’un tiers. La mère étant seule avec ses enfants, enfermés dans l’appartement, les gendarmes privilégient la thèse d’un double infanticide suivi d’une tentative de suicide. Un conflit conjugal pourrait être à l’origine de ce drame.


Un proche de la famille aurait confié aux enquêteurs que le mari avait clairement exprimé son intention de rompre.