Revivez le Live Alouette Futuroscope comme si vous y étiez !

16 juin 2022 à 12h00 par Lubin Genet

Ce mardi 14 juin, le Live Alouette faisait son retour à l’Arena Futuroscope ! Près de 6000 privilégiés ont pu assister à ce concert évènement. Revivez cette soirée grandiose signée Alouette !

Revivez le Live Alouette Futuroscope comme si vous y étiez !
Crédit: Alouette

Émotion, surprises, ambiance de folie : Le Live Alouette Futuroscope s'est tenu le mardi 14 juin dans l'écrin du tout nouvel Arena Futuroscope. Revivez ce moment unique comme si vous y étiez !

>> Retrouvez les images du Live Alouette Futuroscope.

 

Comme chaque évènement, tout commence dès la veille du concert : les équipes techniques débutent l'installation de la salle qui va accueillir les artistes mais également les 6000 privilégiés qui ont gagné leur invitation. Son, lumière, décor... Tout est mis en place et testé avant le Jour-J !

 

Les balances

Les premiers artistes arrivent le mardi matin : Marghe, Mentissa, puis Amir, Claudio Capéo, Selah Sue, Kyo et Ofenbach et leurs musiciens se succèdent sur la scène de l’Arena Futuroscope pour y régler les derniers détails avant leur performance du soir.

Niko et Julie, qui animeront la soirée, se préparent également sur scène et revoient le filage du Live Alouette - quelques surprises rythmeront le concert.

Entre détente et impatience, la soirée s’annonce grandiose !

13H00 : Amir en direct à l’antenne avec Julien

Il est 13H00 à l’Arena Futuroscope. Tout sourire, Amir vient de terminer ses balances : direction le studio délocalisé de Julien pour y échanger quelques mots à l’antenne sur le concert du soir. Celui qui s’apprête à faire une tournée des zéniths en fin d’année a par ailleurs débuté récemment sa carrière au théâtre. En effet, il joue le rôle d’Alfred Nakache, un nageur et joueur de water-polo dans la pièce « Sélectionné ». Débutant sa carrière dans le sixième art, Amir a annoncé prochainement une tournée de cette représentation dans toute la France, y compris dans le Grand Ouest, succédant à une autre consacrée à son occupation principale, la musique.

Satisfait par l’accueil du staff technique, l’interprète de « Ce soir » et de « Carrousel » et récent gagnant de la Chanson de l'année 2022 sur TF1, se dit impatient de rencontrer le public poitevin : « La salle est très jolie, les conditions sont au rendez-vous […] Pour ce concert, j’ai eu la chance de faire venir un très bon musicien qui a grandi pas loin d’ici, à Civray (Vienne) et avec qui je partage la scène depuis 2016 maintenant. Pour le Live de ce soir, nous avons prévu une représentation acoustique, pleine de chaleur, d’intimité. Ça va être un mélange d’émotions ».

13H30 : Claudio Capéo : « Je crois que les gens de Poitiers sont plutôt très bon public »

Toujours accompagné de son célèbre accordéon et de ses trois musiciens, Claudio Capéo est détendu et plaisante avec les équipes techniques. Auteur de l’album « Penso a Te » en 2020, il a hâte de retrouver le public dont il a été privé pendant près de deux ans. Il arpentera les routes du Grand Ouest jusqu’en début d’année 2023 avec un passage à Trélazé, près d’Angers, un retour à l’Arena Futuroscope, à Rennes, à Brest ou encore au Vendéspace de Mouilleron le Captif.

17H00 : Premiers riffs de guitare à l’Arena Futuroscope

Alors que l'ambiance s'était apaisée peu après 16H et que l'ensemble des maîtres artificiers, ingénieurs du son, directeur artistique et techniciens s’activaient à quelques heures du début de la soirée, portés par la douce voix de l’artiste belge Selah Sue et des choristes qui l’accompagnaient sur scène, les guitares électriques, batterie et basses sont désormais de sorties ! Après les ambiances acoustiques et calmes du début d’après-midi, place au rock ! C’est au tour de Kyo de prendre place sur scène pour régler les derniers détails avant le show. Les célèbres riffs d’un des groupes les plus appréciés de France résonnent entre les murs de la salle à 360°.

18H00 : Ouverture des portes

C’est l’heure ! Les couloirs de l’Arena Futuroscope se remplissent progressivement. Enfants, parents et grands-parents patientent encore à deux heures du début du concert. De l’autre côté de la scène, les équipes d’Alouette sont à pied d’œuvre. Tous ont en tête l’idée de faire vivre une expérience unique aux 6000 chanceux qui n’en attendent pas moins.   

Par ailleurs, Sandrine, fidèle auditrice d’Alouette à Poitiers et fan absolue de Claudio Capéo, a récemment gagné à l’antenne le droit de présenter sur scène son artiste préféré : « Je suis tout ce qu’il fait depuis 2016 […] Je ne vais pas vous cacher que le stress est là […] je vais avant tout profiter de la chance exceptionnelle qui m’est offerte ».  

Dès 19H00, Richard Kah et Thoj font monter la pression à moins d’une heure du concert. Remixant les hits pop rock d’Alouette, les deux DJ reçoivent un accueil chaleureux des premiers auditeurs impatients que la soirée débute. Entre riffs au saxophone, anciens tubes et nouvelles créations l’ambiance monte en puissance.

20H00 : Premère danse avec KYO !

La salle s’obscurcit, il est 20H. Niko et Julie montent sur scène, acclamés par la foule ! Ils sont rapidement suivis de ceux qui effectueront paradoxalement la « première danse » du soir, Kyo ! C’est sur le titre mythique de 2014 « Le Graal » que le groupe lance la soirée, mettant tout le monde d’accord, dans la fosse et dans les gradins. La voix si caractéristique de Benoit Poher, le chanteur du groupe, porte la salle près d’une demi-heure, jouant la nostalgie auprès d’un public déjà conquis. Cette fois, logiquement, c’est sur « Dernière danse » que Kyo passe la main à la régionale de l’étape pour un baptême du feu à grande échelle.

20H30 : Le public ne s’y trompe pas, Marghe est sur scène !

Celle qui a été salariée du Futuroscope et a vécu à Poitiers sortira son premier album, « Alefa », le 26 août prochain. D’origine malgache, la gagnante de The Voice Saison 10 a confirmé vouloir y inscrire cet aspect multiculturel, bien aidé par celui qui l’avait accompagné en finale du concours de chant de TF1, Jim Bauer. Après avoir débuté sa performance par le piano voix « Au bout du monde », la jeune femme a par la suite interprété sa toute première création « Nouvelle vie », actuellement jouée sur Alouette.

Au micro de Niko et Julie, Marghe a redit son amour pour la première radio régionale de France qui lui a fait réaliser plusieurs rêves, que ce soit à la radio et donc désormais, lors d'un Live Alouette.

20H48 : une fan, un accordéon, et un duo à distance pour Capéo

La salle s’obscurcit de nouveau et il semblerait qu’un accordéon ait été déposé sur scène par les équipes techniques. Aucun doute n'est permis : l’accordéoniste le plus célèbre de France est le prochain à monter sur scène.

Attendez, pas si vite… rappelez-vous que la chanceuse Sandrine a gagné le droit d'annoncer son artiste préféré sur scène à la place de Niko et Julie devant les 6 000 auditeurs de l’Arena Futuroscope. Mais alors que Sandrine s’apprête à lire le petit mot qu’elle a préparé pour introduire Claudio Capéo, voilà que se précipite vers elle la silhouette du chanteur, le doigt sur la bouche signifiant au public de garder le silence. La surprise est totale, Sandrine se retourne et sursaute avant de tomber dans ses bras, oubliant totalement ce pourquoi elle était venue sur scène.

S’en suivront trente minutes d’émotions bercées par les titres envoûtant du très sincère Claudio Capéo, comme habité par les paroles et les solos d’accordéon qu’il interprète. Pendant ce temps, une collaboration à distance s'improvise : Mentissa échauffe sa voix en coulisse sur la mélodie d'une chanson de Claudio Capéo alors sur scène, réjouissant les techniciens et les équipes d’Alouette de passage dans le couloir derrière la scène.

À la fin du set qui a conquis les cœurs de l’Arena Futuroscope, Niko et Julie lance une Macarena, amorçant une transition en douceur pour l’artiste suivante. 

21H20 : Deux nouvelles voix prennent le pouvoir

Après un passage devant le photo-shoot d’Alouette, Mentissa est prête. Profitant de l’occasion, la chanteuse a réservé une surprise au public poitevin : c’est avec Marghe qu’elle monte sur scène pour un duo inédit. Les deux jeunes femmes reprennent « Respire encore » de Clara Luccani.

Puis, sous le regard de Marghe, descendue en vitesse devant la fosse pour y filmer la prestation de son amie, Mentissa interprète son single phare « Et bam », soutenue par le public en cœur. Une première réussie pour celle qui a annoncé vouloir sortir son premier album plus tôt que prévu, avant la fin d’année. Par ailleurs, un featuring avec son ancien coach dans The Voice, Vianney, n’est pas à exclure !

21H40 : Amir : « Merci Alouette pour cette parenthèse enchantée »

À coup sûr le point d’orgue de la soirée, le passage d’Amir, a enchanté les auditeurs venus à ce Live Alouette. C’est entre plusieurs dates de son agenda surchargé que le représentant de la France à l’Eurovision en 2016 a décidé de rendre visite aux auditeurs d’Alouette chauffés à blanc après presque deux heures de show. Et une chose est sûre, il ne l’a pas regretté, étant donné la manière dont le public lui a rendu !

Entre chansons acoustiques, accompagné de son guitariste poitevin Jérôme, et prestations énergiques, Amir a exprimé sa satisfaction par une course déjantée autour des instruments de la scène avant d'en faire part au public au micro des hôtes de la cérémonie, Niko et Julie.

Après un deuxième karaoké lancée par les deux animateurs de la matinale, c'est au tour d’une artiste que beaucoup découvraient à l’occasion de ce Live, de monter sur scène.

22H10 : Voyage dépaysant et voix hypnotique pour Selah Sue

Interprétant ses chansons en anglais, l’artiste belge a, semble-t-il, réussi son pari de l’authenticité et de l’originalité auprès du public de l’Arena. Entre anciens titres, dont les paroles trottent encore dans nos mémoires comme « Alone », et nouveaux singles comme « Wanted you to know » ou « Pills », le public a apprécié cette trêve de douceur dans une soirée, comme attendue, bien mouvementée.

22H40 : Les animateurs font leur show avant d’accueillir Ofenbach pour un final en fanfare

Avant le passage des derniers artistes, Niko et Julie ont préparé une animation qui a visiblement plu à tout le monde. Des ballons géants ont été lancés dans la fosse et Niko a tenté de traverser la foule dans un bateau gonflable au péril de sa vie !

Portés par l’enthousiasme d'une en fusion, les DJ stars d’Ofenbach ont mis le feu sur scène pour un set d’une demi-heure aux drops à n’en plus finir. Les deux amis d’enfance ont su exalter les 6000 privilégiés de tous âges jusqu’à un bouquet final en apothéose. Il est 23H30 quand le drop final du dernier morceau d’Ofenbach retenti à l’Arena Futuroscope. Confettis, pyrotechnie et flashs de smartphones ont rendu ce moment de communion magique entre les auditeurs d’Alouette et leurs artistes préférés.

À la sortie, le public n’avait que des superlatifs à la bouche : « Super concert, c’était génial, il y en avait pour tous les goûts, c'était un super moment entre amis et en famille », explique une jeune fille, le visage légèrement rouge, visiblement ravie. "Je n’ai plus de voix, je n’ai plus de jambes mais c’était incroyable !", nous dit une autre auditrice.

Ça y est, c'est le clap de fin pour ce Live Alouette à l’Arena Futuroscope. Une soirée qui restera dans les mémoires de la radio et des auditeurs. C’est également l’occasion de remercier l’ensemble des équipes qui ont permis à ce projet de voir le jour.