Un Britannique renverse deux gendarmes en Creuse

26 août 2022 à 9h42 par Thierry Matonnat

Hier après-midi, lors du contrôle d'un élevage de chiens sur la commune de Vidaillat (Creuse), deux gendarmes qui encadraient l'opération ont été renversés par le mari de l'éleveuse. Les deux militaires ont dû être hospitalisés. Le chauffard est toujours en fuite.

Le chauffard est recherché par les gendarmes de la Creuse et des départements voisins.
Le chauffard est recherché par les gendarmes de la Creuse et des départements voisins.
Crédit: Alouette | Thierry Matonnat

Les faits se sont produits ce jeudi 25 août, peu après 16 heures, lors d’un contrôle sur un élevage de chiens en cage effectué par la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) sur la commune de Vidaillat (Creuse). L'époux de l'éleveuse a feint accepter le contrôle, mais lors de la vérification des papiers, il est brusquement monté dans son véhicule (Audi) et a pris la fuite percutant deux officiers qui encadraient l'opération.

2 gendarmes blessés

Les deux militaires ont été transférés au Centre Hospitalier de Guéret. L'un souffre de plusieurs fractures au visage, l'autre est plus légèrement blessé. Dans un tweet publié hier en fin de journée, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin a apporté son soutien aux deux gendarmes blessés lors de cette intervention.

 

Le chauffard recherché

Le fuyard était toujours recherché hier soir par les gendarmes des départements de la Creuse, de la Haute-Vienne, de la Corrèze, de l’Allier, de l’Indre et du Puy-de-Dôme.

Un hélicoptère de la gendarmerie a également été mobilisé.

Le fuyard est un Britannique de 51 ans, déjà connu des services de police au Royaume-Uni, mêlé dans plusieurs affaires d’escroquerie.

La propriétaire de l'élevage a du quitter les lieux dans le cadre de l’enquête.

Ouverture d'une enquête

Une enquête a été ouverte par le parquet de Guéret pour « tentative d’homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique ».