Un Creusois condamné à rembourser la valeur de la Ferrari la plus chère du monde

2 août 2021 à 12h06 par Nicolas Mézil

Il était en conflit judiciaire depuis sept ans. Patrick Bardinon est condamné à rembourser à son frère et sa sœur la valeur de la voiture qu’il a vendue en 2014, une Ferrari 250 GTO cédée pour 36 millions d’euros. La justice a considéré que le véhicule était un héritage de leur père, et non la seule propriété de Patrick Bardinon.

Ferrari 250 GTO
Ferrari 250 GTO
Crédit: Pixabay

C’est l’épilogue d’un conflit judiciaire long de sept ans. Le Creusois Patrick Bardinon a été définitivement condamné ce mercredi par la Cour de cassation à rembourser à son frère et sa sœur la valeur d’une Ferrari de collection, un modèle 250 GTO de 1964, qu’il avait vendue à un Taïwanais en 2014. Son montant est impressionnant : 36 millions d’euros, ce qui en fait la Ferrari la plus chère du monde.

La Ferrari au cœur d’une succession

Le Creusois affirmait que ce véhicule lui avait été donné en 1978 par son père, Pierre Bardinon, fondateur du circuit du mas du Clos à Saint-Avit-de-Tardes. Mais sa sœur et son frère disaient en être également héritiers et donc aussi propriétaires.

Patrick Bardinon avait obtenu gain de cause auprès du tribunal de Guéret en 2019. Mais la cour d’appel a donné raison à sa sœur et son frère en janvier 2020, affirmant que la Ferrari faisait partie de la succession. La Cour de cassation est également allée dans ce sens, mettant un point final à ce combat judiciaire.