Une BD retrace l’histoire de Tours

14 septembre 2022 à 9h43 par Bastien Bougeard

Ce 14 septembre, les amateurs de BD peuvent trouver en librairie une bande-dessinée sur la ville de Tours. Un premier tome retrace l’histoire de la cité tourangelle de l’époque Gallo-romaine jusqu’à la Révolution.

Bd Tours
Crédit: DR | éditions Petit à Petit

Après Orléans et Blois, Tours a désormais sa bande-dessinée historique. Tours, de Caesorudunum à la Révolution, est disponible en librairie dès ce 14 septembre. Au menu, un peu moins de 80 pages pour faire voyager le lecteur de l’époque gallo-romaine jusqu’à la Révolution française.

Un projet 100 % tourangeau

Dans ce premier tome, le lecteur suivra les aventures de deux familles rivales, un angle d’attaque choisi par le scénariste Guillaume Fischer : « L’histoire n’est pas facile à raconter. C’est pour ça que j’ai pris pour socle, deux familles gallo-romaines, les Sanctus, une référence à Saint-Martin qui est le saint-patron des Tourangeaux et le Ursus qui eux sont un peu plus guerriers. Ces deux familles vont nous permettre de cheminer à travers plusieurs siècles ». Au menu 9 chapitres où nous alternons entre planches de bandes-dessinées telles que nous les connaissons et des explications historiques.

Un deuxième tome en préparation

Au fil des pages, le lecteur reconnaîtra les châteaux de Langeais ou Villandry, la Loire, l’hôtel Gouïn ou encore la cathédrale Saint-Gatien. Mais ce projet, réalisé à 100 % par des Tourangeaux (illustrations, scénario, recherches, etc.) va permettre aussi de découvrir certains endroits plus méconnus. « C’était le sens de la collaboration avec Cédric Delaunay, professeur agrégé d’histoire qui est spécialiste de l’histoire et du patrimoine de Tours. Nous avons pu faire passer les personnages à des endroits comme le mur de l’ancien amphithéâtre de Tours. La maison où Jeanne d’Arc a préparé la défense d’Orléans ou encore des restes du pont Eudes ». La petite équipe d’ailleurs prépare déjà un deuxième tome qui doit s’achever au XXe siècle. La sortie est espérée pour l’année prochaine.

Tours, de Caesrodunum à la Révolution, 77 p, éditions Petit à petit, 17,50 €