Allègement du protocole sanitaire dans les écoles à la rentrée

11 février 2022 à 12h04 par Arnaud Laurenti

Le ministère de l'Éducation nationale a communiqué ce vendredi les différents allégements prévus à la rentrée pour le protocole sanitaire des écoles.

Allègement du protocole sanitaire dans les écoles à la rentrée
Crédit: Unsplash

L'amélioration de la situation sanitaire conduit le gouvernement à "adapter le protocole sanitaire applicable en population générale et aussi en milieu scolaire", indique un communiqué du ministère de l'Éducation nationale.

 

Ainsi, le protocole sanitaire passera du niveau 3 au niveau 2 dans le premier degré pour l'ensemble du territoire métropolitain dès la rentrée de chaque zone : 

  • le 21 février pour la zone B
  • le 28 février pour la zone A
  • le 7 mars pour la zone C

 

Le masque maintenu en intérieur

Ce changement implique :

  • La fin de l’obligation du port du masque en extérieur pour les élèves de l’école élémentaire et les personnels ;
  • La possibilité de pratiquer à nouveau des activités physiques et sportives en intérieur sans port du masque (en respectant une distanciation : les sports de contact ne sont donc pas autorisés sans masque) ;
  • L’allègement des règles de limitation du brassage (par niveau ou groupe de classes plutôt que par classe), notamment pendant les temps de restauration.

Le port du masque dans les espaces intérieurs demeure, à ce stade, requis dans les espaces clos pour les personnels et les élèves de six ans et plus, précise le ministère.

 

Allègement des dépistages

À compter du 28 février, soit quatre semaines après le pic épidémique, le dispositif de dépistage des personnes ayant eu un contact avec un cas confirmé sera allégé en population générale. Elle le sera aussi en milieu scolaire.  

Les élèves, comme les personnels n’auront plus à réaliser qu’un seul test (autotest ou test antigénique) à J+2 au lieu de trois (J0, J2 et J4-).

À partir du 21 février, la présentation d’une déclaration sur l’honneur des responsables légaux des élèves attestant de la réalisation des tests ne sera plus exigée pour que les élèves soient accueillis dans les établissements scolaires.