Creuse : Plus de 2.500 autostoppeurs en manque d’aventure attendus ce weekend à Chéniers pour la Mad Jacques

16 septembre 2021 à 15h40 par Thierry Matonnat

Ce weekend, le petit village creusois de Chéniers s’apprête à accueillir la « Mad Jacques », sorte de raid-aventure réalisé en auto-stop. Pour la cinquième fois, les participants partiront de toute la France pour rejoindre le site du Moulin de Piot.

Un binôme de la Mad Jacques faisant du stop
Crédit: Madjacques.fr | Julien.Drogoul @lamadjacques22

Samedi 18 septembre, plus de 2.500 auto-stoppeurs en manque d’aventure vont converger de toute la France vers la bourgade creusoise de Chéniers.

La Mad-Jacques, c’est quoi ?

« Certains vous diront que c’est Pékin-Express en mieux et sans caméra » expliquent les organisateurs de ce rendez-vous. Des équipes de tout le pays tentent de rejoindre en auto-stop et le plus vite possible un petit village du fin fond de la France : Chéniers… Et pour corser l’épreuve, des dizaines de missions doivent être réalisées par les participants tout au long de la route. Arrivés à destination, les « Jacquots et Jacquottes » (c’est ainsi que se nomment les participants) peuvent profiter d’un mini festival à l’ambiance très « fête de village ».  

Pourquoi Chéniers ?

En 2016, les organisateurs ont choisi Chéniers comme village d’arrivée parmi de nombreuses destinations. Il fallait quelque chose « loin des radars touristiques habituels ». Pour Vincent Drye l'un des organisateur, « C’est avant tout pragmatique. La Mad-Jacques part de partout en France, donc on savait qu’il fallait qu’on prenne une arrivée plutôt centrale. Donc la Creuse pour ça c’était super. On avait le choix entre plusieurs villages qui étaient tous assez motivés pour nous accueillir. Et quand on est arrivé à Chéniers, le maire et l’équipe municipale nous ont convaincu. Ils étaient super partants. Et il y avait déjà un truc spécial sur cet endroit du Moulin de Piot. Il y a déjà eu des camps de jeunes après guerre dans les années cinquante. Et on s’est dit banco, ça correspond exactement à ce que l’on veut faire vivre aux participants ».

Vincent Drye
Vincent Drye
Crédit: Alouette | Thierry Matonnat

Au bout de l’aventure : un festival

A leur arrivée, les participants à la Mad-Jacques sont accueillis dans une ambiance festive. Un mélange entre la kermesse, la fête de village et le festival. Sur le site du Moulin de Piot, les « Jacquots et Jacquottes » trouveront 3 scènes avec des concerts, un marché de pays, des ateliers de découvertes, des conférences sur le thème de l’aventure.

A noter la présence de Nans Thomassey de l’émission « Nus et culottés » diffusé sur France 5.

Le pass sanitaire sera demandé à l’entrée du site.

Le port du masque ne sera pas obligatoire.

L’entrée est ouverte à tous même à ceux qui n’ont pas participé à la Mad-Jacques.

Il est encore temps de vous inscrire sur le site madjacques.fr