Indre-et-Loire : le maire de Nazelles-Négron mis en examen pour viol sur mineur

12 avril 2022 à 14h21 par Arnaud Laurenti

Richard Chatellier est mis en examen des chefs de viol sur mineur par personne ayant autorité.

Indre-et-Loire : le maire de Nazelles-Négron mis en examen pour viol sur mineur
Crédit: Alouette | B. Bougeard

Le maire de Nazelles-Négron, en Indre-et-Loire, a été mis en examen et placé en détention provisoire pour viol et agression sexuelle sur des mineurs, a appris l'AFP mardi auprès du procureur de la République de Tours.

Richard Chatellier, maire de cette commune d'environ 3 500 habitants proche d'Amboise, "a été mis en examen des chefs de viol sur mineur par personne ayant autorité", a précisé à l'AFP Grégoire Dulin.

L'élu, qui avec son épouse hébergeait des mineurs en tant que famille d'accueil, est également mis en examen pour "agression sexuelle sur mineur de moins de quinze ans, agression sexuelle sur mineur de plus de quinze ans par personne ayant autorité, corruption de mineur de moins de quinze et plus de quinze ans, et violence volontaire sur personne vulnérable", a ajouté le procureur.

 

Des faits contestés

Durant sa garde à vue, commencée le 6 avril, Richard Chatellier a "contesté tous les faits qui lui sont reprochés", selon le magistrat qui rappelle le principe de la présomption d'innocence.

L'élu a été présenté au parquet vendredi et placé en détention provisoire "conformément à nos réquisitions", a ajouté le procureur.

"Mon client ne reconnaît aucun des faits qui lui sont reprochés", a déclaré son avocat, Me Bertrand Ritouret, qui regrette qu'on "jette l'opprobre sur une personne qui jusqu'à présent a été exemplaire".

Une information judiciaire a été ouverte et l'enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Tours.

L'enquête a été lancée suite à une signalement du conseil départemental d'Indre-et-Loire, informé par "une mineure placée qu'elle avait été victime d'agissements à caractère sexuel" de la part du maire, selon le magistrat.

"Nous avons procédé à l'audition d'un certain nombre de personnes qui avaient été placées en famille d'accueil au domicile des époux Chatellier qui ont révélé avoir été victimes de faits alors qu'elles étaient âgées entre 14 et 17 ans, entre 2013 et 2021", a ajouté Grégoire Dulin.

La femme du maire, assistante maternelle, a été entendue en qualité de témoin dans la procédure, mais n'a pas été placée en garde à vue. Toutes les jeunes filles mineures qui ont été placées au domicile du couple vont être entendues par le juge d'instruction, selon le procureur.

 

(avec AFP)