Indre-et-Loire : le projet de marketplace sur les rails

30 novembre 2021 à 11h36 par Bastien Bougeard

Le projet de Marketplace en Indre-et-Loire a été officiellement lancé ce mardi 30 novembre à Tours. Elle devrait être opérationnelle au premier semestre 2022.

Lancement marketplace touraine
Lancement marketplace touraine
Crédit: B.Bougeard | Alouette

La chambre de commerce et d’industrie de Touraine a dévoilé ce 30 novembre son projet marketplace départementale en ligne pour l’Indre-et-Loire. Un projet qui veut continuer à surfer sur la tendance du : "consommer local" , née lors du premier confinement au printemps 2020.

Un projet d’ampleur départementale

L’année dernière, on avait vu Angers, Châteauroux ou encore Poitiers se lancer dans l’aventure du E-commerce. Cette fois-ci, c’est tout un département qui s’inscrit dans la démarche. Le site de vente en ligne devrait être lancé lors du premier semestre 2022. « Il s’agit d’un essai sur trois ans », précise Philippe Roussy, le président de la CCI Touraine. À en croire certaines expériences cela a plutôt bien fonctionné par endroit. À Angers, par exemple : « la plateforme angevine vient de dépasser le million d’euro de chiffre d’affaires » explique Guillaume Lapostole, le PDG de wishibam qui porte le projet d’Angers et qui a été désigné pour mettre en ligne le projet de la CCI Touraine. La livraison des produits sera proposée aux clients.

Des agriculteurs pourront proposer leurs produits

Les clients pourront retrouver des commerces du Chinonais, de la métropole de Tours, du Bourgueillois, de l’Est tourangeau et de Touraine vallée de l’Indre. Ce maillage couvre 70 % de la population selon la CCI Touraine. « L’objectif, c’est de retrouver en ligne ce que les magasins proposent dans leurs boutiques en centre-ville, comme des vêtements par exemple » souligne Philippe Roussy. Autre particularité, des agriculteurs pourront proposer leurs produits en ligne. « Ce sont des moyens supplémentaires mis à disposition des agriculteurs qui n’ont pas forcément le temps de tenir un site de vente en ligne » précise Henry Frémont, le président de la chambre d’agriculture d’Indre-et-Loire, également partie prenante du projet. Pour le lancement de la plateforme au printemps 2022, la CCI Touraine espère fédérer 150 commerçants minimum autour de cette boutique en ligne. Le projet est estimé à quelques centaines de milliers d’euros.