Joggeuse disparue en Mayenne : l'enquête requalifiée du chef d'enlèvement et séquestration

9 novembre 2021 à 17h46 par Arnaud Laurenti

La procureure de la République de Laval a tenu un point presse ce mardi après-midi. Si aucune piste n'est pour l'heure privilégiée, le parquet a requalifié l'enquête du chef d'enlèvement et séquestration.

Procureur de la République de la Mayenne
Crédit: Capture écran | BFMTV

Alors que près de 200 militaires de la gendarmerie et de nombreuses équipes spécialisées dans la recherche de personnes disparues sont mobilisées ce mardi soir pour retrouver l'adolescente de 17 ans, disparue lors de son jogging, lundi après-midi, la procureure de la République de Laval a tenu un point presse en fin d'après-midi.

 

Si la procureure n'a pas souhaité communiquer d'éléments liés à l'enquête, afin de ne pas perturber les investigations "qui ne font que commencer", Céline Maigné a indiqué la requalification de la procédure. L'enquête pour disparition inquiétante est ainsi requalifiée au chef d'enlèvement et séquestration.

La procureure a tenu à préciser cette qualification "d'enlèvement et séquestration" est punie d'une peine "délictuelle" dans l'hypothèse où l'auteur des faits libère volontairement et rapidement la personne retenue. 

Le parquet a également confirmé la découverte d'effets personnels appartenant à l'adolescente, décrite comme insérée socialement et sportive.

Une personne se trouve par ailleurs en garde à vue depuis lundi soir et est entendue afin "d'éclaircir son emploi du temps".

Les recherches vont se poursuivre dans la soirée.