Levée du pass vaccinal : les critères précisés par Olivier Véran

22 février 2022 à 10h55 par Arnaud Laurenti

Auditionné par la Commission des affaires sociales du Sénat, le ministre de la Santé a évoqué les trois conditions à remplir pour envisager une levée du pass vaccinal.

Levée du pass vaccinal : les critères précisés par Olivier Véran
Crédit: Capture écran | Twitter | Public Sénat

Entendu ce mardi matin par la Commission des affaires sociales du Sénat, Olivier Véran a répété la possibilité d'une levée du pass vaccinal à la mi-mars. Le ministre de la Santé a néanmoins appelé à la prudence, estimant que l'hôpital restait pour le moment sous pression.

 

Olivier Véran a conditionné la levée du pass vaccinal en France à au moins trois critères qu'il a détaillés devant les membres de la Commission, à savoir :

  • que le nombre de patients en réanimation atteints du Covid-19 redescende "aux alentours de 1 500",
  • que la dynamique épidémique reste durablement à la baisse, soit un facteur R de reproduction inférieur à 1,
  • que le taux d'incidence soit faible, autour de 300 à 500 maximum.

Il n'est pas encore possible d'évaluer les effets du pass vaccinal introduit en France en début d'année contre l'épidémie de Covid-19, a admis mardi le ministre de la Santé, Olivier Véran, se disant toutefois convaincu de son efficacité.

"Le recul manque encore pour en faire une évaluation complète et rigoureuse", a expliqué M. Véran lors d'une audition au Sénat par la commission d'enquête sur l'adéquation du pass vaccinal à l'évolution de l'épidémie de Covid-19. "C'est trop tôt, ça fait un mois."

(avec AFP)