Infos

24 heures du Mans : nombre limité de spectateurs

30 juin 2020 à 15h25 Par Arnaud Laurenti
Crédit photo : Le Mans | DR

Les 24 Heures du Mans ont suspendu la vente de billets pour la course, reportée aux 19 et 20 septembre, afin de limiter l'affluence en raison de l'épidémie de Covid-19.

"En raison de la situation sanitaire mondiale occasionnée par la pandémie de la COVID-19 et afin d'assurer en priorité la sécurité sanitaire de l'ensemble des participants, l'Automobile Club de l'Ouest s'est vu contraint de modifier sensiblement son programme de compétition et de limiter ses capacités d'accueil du public lors des prochaines 24 Heures du Mans", écrit l'ACO dans un communiqué.

Nombre de spectateurs limité

"Dans l'attente d'une évolution favorable de la pandémie et d'un éventuel assouplissement des règles concernant les évènements rassemblant un large public, l'Automobile Club de l'Ouest a pris la décision de suspendre la billetterie de l'évènement", poursuit l'organisateur de l'épreuve, qui devait initialement avoir lieu les 13 et 14 juin.

Les spectateurs ayant acheté une entrée avant le 29 juin pourront accéder au circuit, ajoute l'ACO, sans préciser combien de personnes cela concerne. 250 000 spectateurs ont assisté à l'événement l’an passé.

La tenue de la parade est toujours en suspens.

Le gouvernement a annoncé il y a une dizaine de jours que les enceintes sportives seraient autorisées à rouvrir au public le 11 juillet, mais avec une "jauge maximale" de 5.000 personnes qui restera "en principe" en vigueur jusqu'en septembre.

La mythique épreuve du Championnat du monde d'endurance, reportée en raison de la pandémie, annonce également préparer un dispositif "visant à faire vivre à distance cette course mythique au plus grand nombre".

Cette édition 2020 des 24 Heures du Mans sera "Solidaire et Responsable", indique également l’Automobile Club de l’Ouest. "Plusieurs initiatives concrètes ayant en particulier pour vocation de remercier et soutenir les héros de la crise sanitaire seront mises en place".

(avec AFP)