À la centrale nucléaire de Civaux, la maintenance s'est dégradée

2 octobre 2019 à 8h09 par Arnaud Laurenti

Selon l'Autorité de sûreté nucléaire, la qualité de la maintenance s'est dégradée en 2018 par rapport aux années précédentes.

ALOUETTE
Crédit: Archives

Selon le bilan dévoilé mardi par l'ASN, les performances du site de Civaux en matière de sûreté nucléaire sont en retrait par rapport à l'appréciation générale portée sur les installations d'EDF.

Dégradation de la maintenance

L'Autorité de Sûreté Nucléaire épingle notamment EDF sur la maintenance des installations, indique La Nouvelle République qui a eu accès au document de l'ASN. Au cours des arrêts effectués en 2018, plusieurs lacunes ont été signalées dans "la préparation, la planification et la réalisation d'activités de maintenance sur des matériels importants pour la sûreté". L'ASN conclue que "la qualité de la maintenance s'est dégradée par rapport aux années précédentes". Plus d'une vingtaine d'inspections ont été réalisées en 2018, et ont conduit à des "actions correctives". Par ailleurs, des travaux sur le réseau d'écoulement d'eau de pluie ont été réalisés afin de protéger la Vienne d'une éventuelle pollution, précise La Nouvelle République. L'efficacité de ces mesures sera évaluée l'année prochaine lors d'un exercice.

Le 25 août dernier, le réacteur numéro 1 de la centrale de Civaux s'est arrêté accidentellement, semble-t-il en raison d'une erreur humaine. Les conclusions d'EDF sur l'incident sont attendues dans un mois.