Aéronautique : débrayage chez le sous-traitant AAA à Nantes

8 septembre 2020 à 5h21 par Arnaud Laurenti

La CFDT, deuxième syndicat de l'entreprise AAA qui prévoie de supprimer environ 700 emplois, a appelé à des débrayages sur plusieurs sites en France mardi pour s'opposer à un "dialogue social de façade".

ALOUETTE
Crédit: AAA | DR

Le syndicat a appelé les salariés à des "arrêts de travail" d'au moins une heure et à des rassemblements à partir de 09H00, notamment sur ses sites de Carquefou près de Nantes, Tarbes, Toulouse et Méaulte (Somme), selon un tract diffusé lundi.

Interrogé par l'AFP, Julien Da'Rolt, délégué CFDT d'AAA, a dénoncé un "dialogue social de façade" avec la direction, qui souhaite selon lui mettre en place un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) pour 719 salariés sur 1 .587, soit plus de 45% des effectifs, à cause de la chute de l'activité liée à la pandémie de Covid-19.

Dans ce PSE, "on est au strict minimum légal concernant les indemnités de licenciements", déplore M. Da'Rolt. La CFDT s'oppose également à "un projet de reclassement de seulement cinq mois en période de crise sanitaire".

"Il n'y a pas de négociations sur des départs volontaires alors que ça a été demandé" et "la direction refuse de mettre en place l'APLD", le dispositif d'activité réduite de longue durée qui pourrait selon lui permettre de réduire le nombre de licenciements, a également critiqué M. Da'Rolt.

L'entreprise, spécialisée dans les services sur site pour des clients tels qu'Airbus, Stelia, Safran et Dassault, compte environ 3.500 salariés dans le monde.

(avec AFP)