Affaire « Bébé du coffre » : Cinq ans ferme pour la mère

16 octobre 2019 à 15h38 par Clovis Canivenc

Rosa Da Cruz, mère de la petite Séréna, a vu sa peine alourdie à cinq ans de prison ferme en appel par la cour d’assises d’appel de Haute-Vienne, à Limoges.

ALOUETTE
La peine de prison de la mère de Séréna a été alourdie en appel.
Crédit: Archives

L’avocat général avait requis une peine de « pas moins de dix ans » de prison pour Rosa Da Cruz, mère de Séréna, le bébé dit « du coffre ». La peine, prononcée après quatre heures de délibérations, est finalement de cinq ans de prison ferme.

Une peine plus lourde qu’en première instance

Ce jugement est assorti d’un suivi socio-judiciaire de six mois, avec obligation de soins, ainsi qu’un retrait total de l’autorité parentale de l’accusée sur la petite Séréna. En première instance, la cour d’assises de la Corrèze avait requis, en novembre 2018, cinq ans de prison dont trois avec sursis. Les deux parties avaient fait appel de cette décision, Rosa Da Cruz contestait notamment sa déchéance totale d’autorité parentale sur Séréna.

Caché et confiné pendant 23 mois

La mère avait caché et confiné pendant près de deux ans la petite Séréna. Et ce, à l’insu du reste de la famille. Cet isolement a créé des infirmités permanentes pour sa fille âgée aujourd’hui de sept ans, mais avec le développement mental d’un enfant de 2-3 ans. L’avocate de la défense avait demandé l’acquittement en plaidant le « déni de grossesse », suivi d’un « déni d’enfant ».