Agression d'un chauffeur de bus à Bayonne : hommage partout en France

8 juillet 2020 à 6h00 par Arnaud Laurenti

La mairie de Bayonne a annoncé une "marche blanche" ce mercredi soir à l'initiative de la famille et des collègues du chauffeur actuellement en état de mort cérébral. Les véhicules de transports urbains sont invités à cesser de rouler pendant une minute partout en France.

ALOUETTE
Crédit: Archives

Le parquet de Bayonne a demandé mardi la mise en examen de deux jeunes hommes pour tentative d'homicide volontaire, accusés d'avoir roué de coups dimanche un chauffeur de bus qui voulait contrôler un ticket et exigeait le port du masque.

Philippe Monguillot, le chauffeur de 59 ans agressé dimanche peu après 19H00 à un arrêt de bus dans le quartier populaire de Balichon, est en état de mort cérébrale.

Marche blanche et hommage de la profession

La mairie de Bayonne a annoncé qu'une "marche blanche" serait organisée mercredi à Bayonne à partir de 19h30 à l'initiative de la famille et des collègues de Philippe Monguillot.

Pour "accompagner cette démarche", l'intersyndicale nationale des Transports Publics Urbains de Voyageurs demande que "tous les véhicules de transports urbains de France" s'arrêtent de rouler "pendant une minute à cette même heure". 

Ce sera notamment le cas sur le réseau Bibus à Brest.

Arrivé à Bayonne en soirée lundi, le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari s'est entretenu avec des chauffeurs du réseau de transports de l'agglomération bayonnaise Chronoplus.

Ceux-ci ont exercé leur droit de retrait lundi matin et assurent qu'ils ne reprendront pas le travail "avant les obsèques".

(avec AFP)