Amir partage sur Twitter un clip de sensibilisation au harcèlement scolaire

9 novembre 2020 à 16h03 par Manon BOURGEOIS

Engagé dans différentes causes, Amir a décidé de relayer le clip de prévention de l’association Marion La Main Tendue, réalisé à l’occasion de la journée « Non Au Harcèlement ». L'occasion de revenir sur ce phénomène longtemps passé sous silence.

ALOUETTE
Crédit: Capture d'écran | YouTube : "My Bed Of Nails (Clip de prévention contre le harcèlement)"

Afin de lutter contre le harcèlement et les violences scolaires, de nombreuses actions ont vu le jour. L’association Marion La Main Tendue a notamment réalisé récemment un clip de prévention, sur le titre “My Bed of Nails” de l’artiste French Details, relayé sur les réseaux sociaux par le chanteur Amir.

Pour réaliser ce clip, plus de 60 enfants ont été mobilisés, en tant que danseurs et acteurs. Dans cette vidéo, 3 rôles-clés sont représentés : celui du harceleur, de la victime et du témoin, qui peut décider d’aider la victime et changer sa vie, ou passer son chemin.

Un sujet d’actualité

Depuis quelques années, la parole se libère sur les sujets liés au harcèlement scolaire. Certaines célébrités du moment témoignent de leur vécu en tant que victime, comme le jeune Bilal Hassani, les influenceuses Enjoy Phoenix, Lola Dubini, les pop-star Selena Gomez ou encore Rihanna. D’autres en font des chansons, à l'image de Patrick Bruel et son surprenant duo avec La Fouine sur « Maux d’enfants », Soprano avec « Fragile », Claudio Capéo avec « Ma Jolie », ou encore la jeune Maëlle avec « L’Effet de masse ».

Encore peu médiatisés il y a quelques années, les premiers témoignages, documentaires et films sur le harcèlement scolaire ont commencé à apparaître pour sensibiliser un maximum de personnes à cette pratique courante beaucoup trop banalisée. Des situations difficiles qui amenant parfois certains jeunes en détresse à commettre des actes irréversibles. 

Nora Fraisse, maman d’une jeune fille disparue en 2013 à cause du harcèlement scolaire a décidé de créer l’une des premières associations de lutte contre ce fléau : "Marion La Main Tendue". Le film “Marion 13 ans pour toujours”, témoignant de son histoire, a créé une réelle vague de soutien et a permis à cette femme combative de prendre la parole sur de nombreux médias.

Des actions mises en place

Le ministère de l’Éducation nationale organise chaque année, à l’occasion de la journée "Non au Harcèlement" le 5 novembre, un concours pour remettre un prix à la classe la plus investie et créative dans sa mission de sensibilisation.

De nombreuses classes partout en France proposent des affiches et vidéos faites maison pour espérer avoir la chance de décrocher ce prix, et devenir un exemple pour sa génération.

Quand on ne tombe pas sur le témoignage émouvant d’une jeune fille, lu par la Première dame, il est possible de découvrir le collectif Rose Carpet, qui a pris l’habitude de publier chaque année en novembre une vidéo de sensibilisation traitant des thématiques actuelles. Cette année, l’équipe a fait appel à plusieurs enfants lauréats du fameux prix, afin de découvrir ce que représente le harcèlement à leurs yeux. Une vidéo touchante reprenant les codes d’un making-of plus vrai que nature.

Des acteurs engagés

Bien que les langues semblent se délier sur le sujet des violences scolaires, de nombreux jeunes sont encore bloqués dans un cycle de harcèlement dont il est parfois difficile de sortir.
Pour accompagner les familles, et soutenir les jeunes, il existe plusieurs organisations devenues actrices dans cette lutte, en faisant entendre leurs voix.

Du côté du Grand Ouest, vous pouvez notamment vous rapprocher de l’association Angevine ACVS-49, qui agit quotidiennement sur le terrain directement dans les écoles en proposant des ateliers de sensibilisation, mais aussi des cinés-débats et des conférences auprès des adultes. 

L'association Jonathan Destin veille aussi à sensibiliser un maximum de personnes sur le mal-être des jeunes en situation de harcèlement. Une association créée par des parents dont le jeune fils, s'était immolé par le feu il y a quelques années. Un événement tragique, dont le jeune homme se remet peu à peu, et sur lequel il témoigne, notamment avec le téléfilm “Le jour où j’ai brûlé mon coeur”, diffusé sur TF1 avec au casting Michaël Youn, Camille Chamoux et Clément Manuel.

L’association Respect Zone a également développé un label pour pousser à la bienveillance sur les réseaux sociaux, et prévenir de la cyber-violence, pour protéger notamment la jeunesse.

Confinement : le cyber-harcèlement progresse sur les réseaux sociaux

En période de confinement, les réseaux sociaux sont investis de manière importante par les jeunes et étudiants, et d’autant plus lorsqu’ils n’ont pas cours. Espérant un peu de répit une fois rentrées chez elles, les victimes de harcèlement ne sortent que difficilement de cette boucle infernale, restant constamment à la merci de leurs bourreaux sur les réseaux sociaux.

Il est donc essentiel, d’après les acteurs de la lutte, d’être attentifs en cette période où le numérique prend les devants, et de veiller à protéger les plus jeunes des différents risques auxquels ils s’exposent, en les accompagnant vers une utilisation plus saine des réseaux.