Angers : la préfecture interdit deux manifestations contre le racisme et les violences policières

8 juin 2020 à 13h02 par Arnaud Laurenti

Le préfet du Maine-et-Loire vient de prendre deux arrêtés interdisant les manifestations non-déclarées prévues ce lundi et mardi contre le racisme et les violences policières. La préfecture évoque l'absence de garanties concernant le respect des gestes barrières et de la distanciation physique.

ALOUETTE
Crédit: Archives

Alors que plusieurs appels à manifester partout en France ont été lancés, notamment à Nantes, contre les violences policières et le racisme, la préfecture du Maine-et-Loire a pris deux arrêtés interdisant les rassemblements prévus ce lundi et mardi à Angers.

Impossibilité de garantir les gestes barrières

Dans les deux arrêtés, le préfet du département s'appuie notamment sur l'impossibilité de garantir les mesures de distanciations sociales et les gestes barrières entre manifestants ; l'absence de déclaration officielle en préfecture et donc d'organisateur identifiable ; et l'impossibilité de "prévenir efficacement les troubles à l'ordre public".

Le préfet rappelle également que les rassemblements de plus de 10 personnes sont toujours interdits dans l'espace public, et ce jusqu'au 10 juillet.

En conséquence, "toute manifestation revendicative sur l’espace public est interdite" ce lundi ainsi que mardi de 16 heures à 23 h 55 à Angers.

Les contrevenants s'exposent "à une amende de quatrième classe" et les organisateurs à 6 mois d'emprisonnement et 7 500 euros d'amende.