Après le covoiturage, le "cobaturage" se lance au large des côtes bretonnes

28 avril 2015 à 16h29 par Rédaction Alouette

ALOUETTE

Un site internet met en relation depuis quelques jours des plaisanciers et des personnes souhaitant effectuer un trajet maritime le long des c�tes bretonnes, � l'instar du covoiturage, a-t-on appris mardi aupr�s de l'association Cobaturage, � l'origine de cette initiative originale.

"Le site vise � permettre aux gens de se d�placer le long des c�tes bretonnes dans une d�marche de partage et de solidarit', explique � l'AFP Fran�ois Le Nev�, secr�taire de l'association.

Cobaturage a �t� crÈe en novembre dernier, au moment de l'annonce d'une hausse tarifaire des liaisons maritimes vers les �les du Morbihan qui avait provoqu� une lev�e de boucliers, notamment sur l'�le de Groix.

Le site cobaturage.bzh, enti�rement gratuit, a �t� lanc� samedi � Ploemeur (Morbihan), d'o� sont originaires les quatre jeunes, dont Fran�ois Le Nev�, � l'origine de l'initiative.

"Le chef de bord peut demander une participation aux frais de bord (gazole, ndlr), mais ce n'est pas obligatoire", pr�cise Fran�ois Le Nev�, dont l'association incite, autant que possible, � rendre le "cobaturage" gratuit.

Sept offres �taient visibles mardi apr�s-midi sur le site, essentiellement pour rejoindre Groix depuis Port-Louis, en vedette ou zodiac, pour un euro, contre une trentaine d'euros depuis Lorient via la navette r�guli�re.

Un plaisancier proposait quant � lui deux places entre Quiberon et Arzon, face � la presqu'�le, � bord de son voilier... en �change d'une "mousse".

Apr�s avoir v�cu plusieurs �t�s sur l'�le de Groix, les cr�ateurs du site disent avoir pris conscience de l'importance des trajets maritimes en Bretagne, r�gion qui compte plus d'un millier d'�les et ilots, soit pr�s de 70% du total m�tropolitain.

Les jeunes b�n�voles ont lanc� fin 2014 une campagne de financement participatif et recueilli 5.800 euros, une somme qui s'est ajout�e aux 4.200 euros obtenus aupr�s du Conseil r�gional de Bretagne, de l'agglom�ration de Lorient et de la commune de Ploemeur.

Cette somme a notamment permis la cr�ation du site, qui pourrait, en cas de succ�s, �tre �tendu � tout le territoire national. En cas de succ�s, une application pour t�l�phone multifonction pourrait �galement voir le jour.

sf/bar/bir

(AFP)