Aux États-Unis, le vinyle se vend mieux que le CD

14 septembre 2020 à 9h44 par Arnaud Laurenti

C'est une première depuis la fin des années 80 : les ventes de vinyles ont dépassé les ventes de CD au premier semestre aux États-Unis. Ou plutôt, les ventes de CD ont fortement diminué...

ALOUETTE
Crédit: Pixabay

Les chiffres publiés jeudi dernier par la Recording Industry Association of America semblent confirmer la tendance du retour en grâce du vinyle : 8,8 millions de disques vinyle se sont vendus aux États-Unis entre janvier et juillet, pour un chiffre d'affaires de plus de 232 millions de dollars. Une hausse de 3,6 % par rapport à la même période l'année dernière.

Les ventes de CD ont en revanche fortement reculé, de près de 48 %, même si le volume de CD vendus reste supérieurs : plus de 10 millions de CD vendus, pour seulement 130 millions de dollars de chiffre d'affaires.

Selon Les Echos, c'est la première fois depuis 1986 que les ventes de vinyle dépassent celles de CD.

Le numérique reste toutefois le format dominant : il pèse 91 % des ventes de musique.