Braquage d'une banque sur l'Île de Ré, le plan épervier déclenché

18 février 2020 à 14h14 par Arnaud Laurenti

Un suspect était recherché mardi après le braquage d'une agence bancaire sur l'île de Ré. Le parquet de La Rochelle évoque un "fait rare" dans ce haut lieu de villégiature en Charente-Maritime.

ALOUETTE
Crédit: Google Maps

Le vol à main armée s'est produit à l'ouverture d'une agence de la Banque populaire située sur le bourg de la commune de Bois-plage-en-Ré, au centre de l'île.

"Une seule personne est recherchée. C'est un fait rare sur l'île de Ré. Il n'y a aucun blessé et le butin est encore indéterminé", a expliqué le procureur de la République de La Rochelle Laurent Zuchowicz à un correspondant de l'AFP.

"Un braquage sur l'Ile de Ré, c'est rarissime, encore plus exceptionnel dans la petite commune du Bois-Plage", s'est étonné Lionel Quillet, président de la communauté de communes et maire de Loix.

Prévenue immédiatement, la gendarmerie a déclenché le plan Epervier à 9H30. "Une cinquantaine de gendarmes est déployée", a précisé à l'AFP le chef d'escadron Letellier.

L'image est inhabituelle pour l'île: A Rivedoux-Plage, lieu de passage obligatoire pour sortir de l'île, le pont était filtré, tandis que deux équipes cynophiles et un hélicoptère sillonnaient l'île, d'une superficie de 85 km2, et la brigade nautique surveillait les plages. De nombreuses patrouilles de gendarmes contrôlaient également les ronds-points à la sortie de Bois-Plage.

Selon France 3, l'individu s'est fait remettre une somme d'argent sous la menace d'une arme, avant de prendre la fuite en voiture.

(avec AFP)