Bras de fer autour du rail en Nouvelle Aquitaine

6 juin 2018 à 5h00 par Rédaction Alouette

<p><span style="color:#000000"><span style="font-size:14px"><span style="font-family:arial,helvetica,sans-serif">Les élus de Charente et de Haute-Vienne ont prévu de bloquer les gares d'Angoulême et Limoges ce matin pour&nbsp;demander la reprise du trafic sur la ligne.</span></span></span></p>

ALOUETTE

Des �lus de la Charente et de la Haute Vienne ont pr�vu des blocages ce mercredi pour demander la r�novation de la ligne Angoul�me ? Limoges.

 

Une ligne ferroviaire v�tuste

C?est un vieux serpent de mer : depuis plusieurs ann�es d�j�, la r�novation de la liaison ferroviaire Angoul�me ? Limoges est �voqu�e, mais elle est chaque fois repouss�e faute de budget. Depuis le 15 mars, les choses ont empir� : plus aucun train ne circule entre Angoul�me et Saillat (87), tandis que le reste de la ligne fonctionne au ralenti.

Une r�ouverture qui se fait attendre

� l?origine, c?est un d�faut de g�om�trie sur les voies qui a conduit � l?arr�t du trafic entre la Charente et la Haute-Vienne. Dans un communiqu�, la SNCF s?�tait engag�e � mener des travaux qui devait prendre fin courant avril ? mais depuis, c?est le silence radio, une situation que d�noncent les �lus locaux.

Des blocages pour faire monter la pression

Le 17 mai dernier, les �lus ont donc tenu un r�union � Saillat afin de coordonner une action group�e. Ils demandent tout d?abord des r�ponses aux courriers adress�s au pr�fet de la Nouvelle-Aquitaine et la tenue d?un comit� de pilotage. Et pour se faire entendre, ils ont pr�vu de bloquer les gares d?Angoul�me et de Limoges, d�s 8h ce mercredi, puis la gare de Chabanais (16) en fin de matin�e.

Les �lus sont r�solus � mener d?autres actions tant qu?ils n?obtiendront pas gain de cause : ils pourraient se rendre � Paris, au Minist�re des Transports.

Une partie des liaisons non-desservies par TER est assur�e par des cars.