Bretagne : l’équipe de foot de Milizac s’entraîne le matin à 6h30

25 janvier 2021 à 9h12 par Marie PIRIOU

Près de Brest (29), l’équipe de foot de Milizac s’entraîne désormais le matin à 6h30. En raison du couvre-feu à 18h, les joueurs ne peuvent plus s’entraîner aux heures habituelles.

ALOUETTE
Crédit: Archives

L’idée est venue du coach de l’équipe de Milizac qui évolue en Nationale 3. Puisqu’il n’est plus possible de s’entraîner en soirée en raison du couvre-feu à 18h, Yohann Boulic a proposé à ses joueurs des entraînements très matinaux, dès 6h30. Nous l’avons rencontré.

Vous avez décidé de mettre en place des entraînements le matin, à 6h30. Comment est notamment née cette idée ?

On a opté pour cette solution car à partir du moment où le couvre-feu à 18h est arrivé chez nous, nous avons estimé que les entraînements du week-end ne suffisaient pas. Et c’est pour cela que nous avons décidé d’intégrer une séance matinale dans la semaine. Le football est notre bouée de sauvetage dans cette situation très difficile.

Comment ont réagi les joueurs à l'annonce de ces séances matinales ?

Au début, ils ont été un peu surpris mais très vite ils ont tous adhéré. On s’était tous concerté avant afin de savoir si ça leur convenait et s’ils étaient motivés. 18 joueurs étaient présents, mardi dernier, sur un groupe de 22. On a quasiment fait du 100% et cela ne m’étonne pas, étant donné la qualité footballistique de ce groupe mais surtout la qualité humaine des joueurs.

Est-ce que cela vous rend fier de voir tous ces joueurs présents ?

Forcément ! Nous sommes toujours restés en contact, même pendant les confinements. Les joueurs se lançaient des petits défis entre eux, nous ne nous sommes jamais vraiment éloignés, malgré la situation compliquée. Aujourd’hui, ils répondent présents à 6h15 le matin, donc oui, c’est une certaine fierté.

Quel est votre avis sur la reprise de la Coupe de France ?

Depuis l’annonce de la reprise de la Coupe de France, on va être sur un objectif qui est complétement différent, on va devoir s’entraîner encore plus. Demander à des joueurs, sur une compétition à élimination directe, de jouer un match de 90 minutes alors qu’on n’a pas joué depuis 14 semaines, pour moi, c’est vraiment très incohérent. Si le match contre Lamballe est maintenu ce week-end, j’espère surtout qu’on n’aura pas de blessés !

(Echange retranscrit par Mikaël Le Gac)