Châteauroux : les entreprises de bâtiment accompagnées pour la reprise des travaux

3 juin 2020 à 15h55 par Bastien Bougeard

La ville de Châteauroux et la Fédération française du bâtiment ont signé ce mercredi 3 juin un partenariat pour reprendre les travaux en sécurité. Les entreprises seront aidées pour respecter les consignes sanitaires sur les chantiers.

ALOUETTE
Les entreprises effectuant des travaux vont se faire aider pour respecter les consignes sanitaires s
Crédit: JumpStory

Après plusieurs semaines d’arrêts, les travaux ont repris à Châteauroux. Pour autant, cette reprise s’effectue dans un contexte sanitaire particulier puisque la Covid-19 continue de circuler. L’organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics a d’ailleurs édité un guide de préconisations à destination des entreprises.

« Soustraire les entreprises de ces contraintes »

Les préconisations sont nombreuses parmi lesquelles la fourniture de gel hydroalcoolique, utilisation de produits désinfectants, nettoyages fréquents des sanitaires ou de la base de vie, plus d’éviers pour le lavage des mains, etc. Une mise en place qui a un coût : « La fédération française du bâtiment estime que le surcoût pour l’application de ces mesures peut aller de 10 à 15 %, explique Gil Avérous le maire de Châteauroux. Sans compter la perte de productivité, ça commence à faire beaucoup pour les entreprises ». Avec la charte signée ce 3 juin, la mairie souhaite : « Soustraire les entreprises de ces contraintes ».

Un lot spécifique pour les prochains appels d’offres

Un lot spécifique sera mis en place lors des prochains appels d’offres faits par la mairie de Châteauroux. « Ce lot spécifique intégrerait les conditions communes aux déroulements des chantiers : les bungalows, les sanitaires, l’entretien, le nettoyage, la fourniture de produits sanitaires. Il serait attribué à des entreprises spécialisées ». Selon le maire castelroussin : « Cette mesure permet de préserver l’emploi, car les personnes qui y travaillent sont des personnes habitant la ville ». Ces mesures s’appliquent déjà sur certains chantiers.