CHRU de Brest : 40% des interventions déprogrammées à partir de la semaine prochaine

27 octobre 2020 à 10h03 par Marie PIRIOU

Le CHRU de Brest a tenu un point presse lundi pour faire le point sur la situation sanitaire.

ALOUETTE
Eric Stindel, professeur au CHRU de Brest.
Crédit: Archives

L’épidémie de coronavirus s’accélère partout y compris dans les secteurs qui pour l’instant figurent parmi les moins touchés. La Bretagne a enregistré 2.352 cas positifs supplémentaires au cours des dernières 48 heures. 13 patients sont décédés et 19 ont été admis en réanimation.

Les hospitalisations ont doublé

A Brest, les hospitalisations ont été multipliées par deux en un week-end. "On a une situation qui se tend un petit peu. On avait en moyenne, depuis le 27 septembre, 10 patients hospitalisés toutes les semaines. On est passé depuis ce week-end à 25, donc un doublement des hospitalisations. Augmentation aussi du nombre de prélèvements positifs effectués au sein du laboratoire de l’hôpital puisqu’on avait 5% de prélèvements positifs et on est passé à 11% donc là aussi un doublement du nombre de patients positifs", explique le professeur Eric Stindel.

Il faut davantage de lits

Cette recrudescence va nécessiter de libérer des lits et de mettre en place une nouvelle organisation. A partir de la semaine prochaine, 40% des interventions chirurgicales vont donc être déprogrammées.

Des patients sudistes transférés à Brest

Ce mardi, Brest accueille aussi quatre patients de la région PACA. Deux seront pris en charge par l’Hôpital d’Instruction des Armées et les deux autres par le CHRU de Brest. Six autres patients pourraient être transférés le week-end prochain, selon l’évolution de la situation locale.