Clémentine Dubreil : "Je suis mes envies !"

19 décembre 2019 à 14h31 par Alexandrine DOUET

Dans la rubrique « Que sont-ils devenus ? », nous avons pris des nouvelles de Clémentine Dubreil. L'an dernier, cette jeune nantaise avait séduit Émeric le beau gosse de la saison de la célèbre émission de M6.

ALOUETTE
La nantaise Clémentine Dubreil, une ancienne prétendante de "L'amour est dans le pré" à l'aise dans
Crédit: Alouette | Alexandrine Douet

« J’ai vu son portrait et je me suis dit, il faut absolument que j’écrive ! »

Supportrice du FC Nantes

Amatrice de foot depuis son plus jeune âge, Clémentine allait régulièrement avec son papa supporter les joueurs du FC Nantes à la Beaujoire. Et c’est justement en évoquant sa passion pour le club de sa ville natale que la jolie nantaise s’est faite remarquer à l’heure du prime time sur M6. C’était lors de la séquence culte du speed-dating de « L’amour est dans le pré ». L’aplomb de Clémentine avait charmé Émeric le séduisant agriculteur finistérien, lui-même fan de football, mais plutôt supporter de l’En-Avant Guingamp !

C’est tout naturellement qu’il avait ensuite invité la jeune femme à venir passer quelques jours chez lui pour mieux la connaître. Finalement, l’alchimie n’avait pas fonctionné. Le jeune arboriculteur-apiculteur, ayant jeté son dévolu sur l’autre prétendante, une certaine Lucie. Clémentine nous a confié qu’elle ne garde aucune amertume de son expérience au sein de l’émission, et souhaite rappeler que sa démarche était bel et bien sincère.

Le sport dans la peau

Aujourd’hui, elle partage son temps entre les terrains de foot, et de volley. Clémentine est en effet arbitre et préparatrice physique pour un club de volley de l’agglomération nantaise, l’ASBR à Rezé. Elle a en plus récemment lancé son activité de coach à domicile. La jeune femme très active est également fan de course à pied. Bref, Clémentine se sent bien dans ses baskets, mais cela n’a pas toujours été le cas. Réservée et un brin complexée, elle a décidé de se lancer plusieurs défis personnels, en n’hésitant pas à se mettre en scène sur les réseaux sociaux mais surtout en devenant arbitre. L’été dernier, à force de persévérance, elle est devenue arbitre assistante en D1 féminine, en officiant toujours dans les championnats masculins de N2 et N3. Ce statut d'arbitre l’oblige d’ailleurs à un devoir de réserve. Soumise au règlement de la Fédération Française de football, elle se doit d’être la plus neutre possible. Pour l’enregistrement de notre podcast « Alouette Mag », nous n’avons pas pu évoquer certains sujets, en tout cas, tant que le micro était allumé. Impossible donc de parler de son amour pour le FC Nantes ou même de donner son point de vue sur la place des femmes dans le football et plus généralement dans le monde du sport.

Sa philosophie, « voir le verre à moitié plein ». Pour Clémentine, « le positif entraîne le positif. » Pas du genre à se poser des questions ou à avoir des regrets, Clémentine est une fonceuse et a envie de s’amuser.
Enfin, la question que tout le monde se pose, surtout vous représentants de la gent masculine, Clémentine est-elle toujours un cœur à prendre ? Pour le découvrir, écoutez le dernier épisode d’Alouette Mag.