Coronavirus : des analyses suite à la découverte d'un nouveau variant en Bretagne

16 mars 2021 à 7h29 par Marie PIRIOU

Un nouveau variant du coronavirus a été détecté en Bretagne selon la Direction générale de la santé (DGS), précisant que des investigations sont en cours pour en évaluer la transmissibilité et la sévérité.

ALOUETTE
Crédit: Archives

Il s’agit bien d’un nouveau variant. Un variant breton. Nous vous parlions la semaine dernière de la découverte d’un variant inconnu en Bretagne, détecté au sein d’un cluster à l’hôpital de Lannion. Parmi les 79 cas identifiés, 8 malades présentaient des symptômes du Covid mais leurs tests PCR étaient négatifs. Hier les autorités sanitaires françaises ont confirmé que ce variant est nouveau, présent en Bretagne, en particulier dans le Trégor. "Une évaluation est en cours afin d'apprécier l'impact possible de ces modifications génétiques sur un défaut de reconnaissance par les tests virologiques conduisant à un sous-diagnostic", a précisé la Direction générale de la santé (DGS).

Le nouveau variant breton est-il plus dangereux et plus contagieux que les autres ?

Des analyses sont aussi en cours pour savoir si ce variant breton est plus dangereux et plus contagieux. "Les premières analyses de ce nouveau variant ne permettent de conclure ni à une gravité ni à une transmissibilité accrues par rapport au virus historique", indique un autre communiqué de la DGS lundi soir, ajoutant que "des investigations approfondies sont en cours afin de mieux connaître ce variant".

Un système de détection et de surveillance a été mis en place dans une zone géographique comprenant Lannion, Guingamp, Saint-Brieuc et Morlaix. En attendant les résultats d'analyse, ce variant a été classé dans la catégorie "à suivre" par les autorités, celle qui regroupe la plupart des milliers de variants qui apparaissent naturellement dans le monde, et dont seule une petite proportion poseront finalement des problèmes particuliers de santé publique, par exemple s'ils s'avèrent plus transmissibles.

A ce stade, trois variants dans le monde sont considérés comme particulièrement préoccupants, ceux qui ont d'abord été détectés en Angleterre, en Afrique du Sud et au Japon (mais sur des voyageurs venant du Brésil, d'où son nom commun de "variant brésilien").

(Avec AFP)