Couvre-feu prolongé à La Roche-sur-Yon, Poitiers et Cholet

16 avril 2020 à 6h20 par Arnaud Laurenti

Suite à la prolongation du confinement jusqu'au 11 mai, le couvre-feu instauré en soirée à La Roche-sur-Yon, Poitiers et Cholet est également reconduit.

ALOUETTE
Crédit: Archives

Les trois communes ont instauré le couvre-feu les 23 et 24 mars dernier afin d'assurer le bon respect du confinement en soirée et limiter au maximum les risques de propagation du virus. Un couvre-feu reconduit.

Jusqu'au 11 mai à La Roche-sur-Yon

Le couvre-feu a été prolongé dès le mardi 14 avril à La Roche-sur-Yon. La plage horaire concernée reste inchangée : les déplacements sont interdits de 21h à 5h du matin. Sont uniquement autorisés "les déplacements pour motif de santé, familial impérieux ou assistance à une personne vulnérable" et les "déplacements professionnels des personnes dûment habilitées en raison du caractère essentiel de leurs missions" comme les soignants.

Jusqu'au 11 mai à Cholet

Le couvre-feu mis en place à Cholet est prolongé jusqu’au 11 mai. Là encore, la plage horaire concernée reste inchangée : il est interdit de se déplacer entre 21h et 5h du matin. 

Jusqu'au 11 mai à Poitiers

Jeudi 15 avril, le maire de Poitiers a demandé à la Préfète de la Vienne la prolongation du couvre-feu sanitaire sur l’ensemble de la commune et ce jusqu’à la fin de la période de confinement. Un couvre-feu sanitaire qui "interdit la circulation dans les rues de Poitiers de 22 h à 5h du matin".

Tout déplacement sur le territoire de la commune de Poitiers est interdit entre 22h et 5h, en dehors des exceptions suivantes :

- Trajets entre le domicile et le ou les lieux d'exercice de l'activité professionnelle et déplacements professionnels insusceptibles d'être différés.

- Déplacements pour motifs de santé à l'exception des consultations et soins pouvant être assurés à distance et, sauf pour les patients d'une infection de longue durée, de ceux qui peuvent être différés.

- Déplacements pour motifs impérieux, pour l'assistance des personnes vulnérables et pour la garde d'enfants.

Ces déplacements devront être dûment justifiés, au moyen d'un document établissant qu'ils sont absolument nécessaires pendant cette tranche horaire.