Covid-19 : début des tests salivaires dans les écoles pour la rentrée scolaire

22 février 2021 à 10h45 par Julia Maz-Loumides

Comme l’a annoncé le ministre de l’Éducation nationale, la campagne de dépistage par tests salivaires a débuté ce lundi 22 février dans les établissements scolaires. Cette semaine, seule la zone A est concernée.

ALOUETTE
Les premiers tests commencent par la zone A qui rentre de vacances d'hiver.
Crédit: Unsplash

Jean-Michel Blanquer a indiqué qu’"entre 50 000 et 80 000 tests" seront effectués à partir de ce lundi 22 février dans les établissements scolaires pour la rentrée des classes de la zone A (académies de Poitiers, Bordeaux, Limoges, Clermont-Ferrand, Lyon, Dijon, Besançon et Grenoble) . Celle de la zone B se fera le 1er mars, et le 8 pour la zone C.

"Avec les tests salivaires, nous pensons que presque tout le monde acceptera de se faire tester", a indiqué le ministre de l’Éducation nationale à BFMTV.

Face à une épidémie qui faiblit difficilement, le gouvernement a lancé sa campagne de dépistages par des tests salivaires. Les résultats ne sont pas plus rapides qu’un test PCR classique, mais les prélèvements sont moins désagréables pour les plus jeunes. Toutefois, les tests salivaires restent un peu moins fiables, 85 %, contre les 92 % des tests nasopharyngés.

"Le prélèvement salivaire est réalisé par crachat simple, par crachat bronchique ou par pipetage de la salive", a expliqué la Haute Autorité de Santé.

Le test n’est pas obligatoire pour les enfants, il nécessite une autorisation parentale pour être pratiqué. À terme, le Premier ministre Jean Castex souhaite qu’il soit effectué 200 000 tests par semaine.

Mise en place

Le test salivaire se démarque par sa simplicité : il peut être réalisé ailleurs qu’en laboratoire. Un tube est fourni avec le kit de prélèvement et permet de recueillir la salive par crachat, ou via une pipette pour les enfants de moins de six ans.

Le tube peut être conservé à température ambiante et doit être remis à un laboratoire dans les cinq heures. Attention, le prélèvement ne doit pas être effectué dans les trente minutes après s’être lavé les dents ou avoir mangé.

Les résultats sont communiqués dans les douze heures qui suivent. En cas de test positif, le protocole national précise qu’un cas entraîne la fermeture d’une classe de maternelle, et trois cas, celle d'une classe de primaire.