Covid-19 : l’hôpital de Cholet proche de la saturation

21 octobre 2020 à 15h02 par Julia Maz-Loumides

Le centre hospitalier de Cholet est particulièrement touché par la recrudescence des cas de Covid-19 dans le Maine-et-Loire. Son président, Pierre Vollot, indique que 30 patients contaminés sont actuellement hospitalisés.

ALOUETTE
Les visites sont interdites dans certains services de l'hôpital.
Crédit: Capture d'écran | Facebook

Pour Pierre Vollot, président du centre hospitalier de Cholet, la ville est probablement la plus touchée du département au niveau de la circulation du virus. "Depuis trois semaines, nous avons un nombre de patients contaminés important", explique-t-il. En comparaison, au plus fort de la première vague, l’hôpital comptait 32 patients dont 7 parisiens, le 6 avril 2020. Le président indique qu’au niveau local, il y a plus de cas : "30, c’est l’équivalent d’une unité d’hospitalisation de soin, ça nous a amené à ouvrir des lits supplémentaires".

Garder tous les services actifs

Le centre hospitalier n’est pas débordé, mais au maximum de sa jauge d’accueil. "Contrairement au printemps dernier, nous nous efforçons de maintenir les autres activités médicales", précise Pierre Vollot. De nombreux retards ont été enregistrés suite à l’arrêt des activités et services, hors Covid-19, au printemps 2020. Cette fois, l’hôpital souhaite répondre aux besoins des patients et ne pas déprogrammer des interventions ou consultations. Lors du pic épidémique "nous avions pu redéployer du personnel vers les secteurs qui accueillaient des patients covid. Là, ce n’est pas le cas", décrit le président. Aujourd’hui, les consultations enregistrent beaucoup de retard et les patients sont confrontés à de longs délais pour leur prise de rendez-vous. Pierre Vollot de conclure : "Nous pouvons difficilement faire mieux avec les moyens actuels".

Grâce à sa campagne de recrutement très active durant l’été, le centre hospitalier arrive à gérer la situation malgré un "absentéisme" plus présent qu’auparavant. Si la situation empire, "il pourrait y avoir des tensions", indique le président. Pour le moment, le SAMU réoriente des patients vers le CHU d’Angers ou le CHD de La Roche-sur-Yon afin que Cholet puisse maintenir toutes ses autres activités.

Des visites interdites

Depuis ce mercredi 21 octobre 2020, les visites sont interdites sur les secteurs de médecine adulte et de chirurgie au sein du centre hospitalier. Une décision stricte que la direction s’est vue obligée de prendre à la suite de débordements. "La circulation du virus est très active et nous avons constaté ces dernières semaines que les consignes n’étaient pas respectées par certains visiteurs et familles, décrit le président. Dans les chambres, quelques fois ils embrassent le patient ou ne portent plus les masques". Des comportements qui obligent l’hôpital à restreindre les visites, compte tenu des risques de contamination. "Nous espérons lever ces mesures au cours des prochaines semaines", conclut Pierre Vollot.