Covid-19 : la Suède limite pour la première fois ses rassemblements

17 novembre 2020 à 10h16 par Julia Maz-Loumides

Alors que la Suède impose moins de restrictions liées à la situation sanitaire qu’ailleurs, le pays a annoncé, pour la première fois ce lundi 16 novembre, la limitation des rassemblements publics à huit personnes.

ALOUETTE
La Suède impose moins de règles qu'ailleurs.
Crédit: Unsplash

L’épidémie continue de frapper la Suède. Le pays, qui misait sur un faible nombre de restrictions, impose pour la première fois une limite aux rassemblements publics. La jauge, jusque-là fixée à 50 voire 300 selon les cas, descendra à huit personnes à partir du 24 novembre 2020 et ce pendant un mois.

Une recommandation plus qu’une obligation

Lors d’une conférence de presse, Stefan Löfven a annoncé cette mesure qu’il explique "très intrusive", "sans précédent", mais "nécessaire" aux vues de la courbe d’infections et d’une épidémie qui allait "continuer à s’aggraver". Le vendredi 13 novembre, le dernier bilan faisait état de près de 6 000 nouveaux cas – un record quotidien – et 42 décès supplémentaires, portant le total du pays à 177 000 cas et 6 164 morts.

S’adressant directement aux citoyens, le Premier ministre suédois leur demande de réduire leurs activités : "N’allez pas à la salle de sport, n’allez pas à la bibliothèque, ne faites pas de dîners, ni de fêtes. Annulez !". Des mesures qui ne semblent concerner que les évènements sportifs, culturels ou les manifestations. En effet les restaurants et bars resteront ouverts et pourront toujours accueillir des clients, huit maximums par tablée. Les établissements scolaires ou encore les magasins ne sont pas non plus concernés. Les réunions dans la sphère privée ne sont pas vraiment interdites, l’annonce faisant office de "recommandation" : Stefan Löfven indique aux habitants "faites votre devoir".

Peu de restrictions

Ni masque, ni confinement, et encore moins de fermeture de magasins, cette interdiction de rassemblement est l’une des rares décidées par le gouvernement depuis le printemps 2020. Entre avril et octobre, la Suède limitait les visites en maison de retraite mais aucune autre mesure n’était encore venue s’y rajouter. Même si le télétravail était vivement conseillé, ces "recommandations" n’ont pas valeur de règles et aucune sanction n’y sont assorties.

Pourtant, face à cette deuxième vague, le pays scandinave introduit peu à peu des mesures régionales pour limiter les contacts hors du foyer. Ainsi, la vente d’alcool est désormais interdite à partir de 22 h jusqu’en février et les visites dans les maisons de retraites sont de nouveaux interdites.

(Avec AFP)