De Fursac : « la griffe de l’homme » quitte la Creuse

25 février 2021 à 17h08 par Thierry Matonnat

Les quelques salariés qui travaillaient encore à La Souterraine pour la marque née en 1973 dans la commune voisine de Saint-Pierre-de-Fursac vont se retrouver sans emploi. De Fursac s'apprête à fermer le site creusois.

ALOUETTE
Le site De Fursac de La Souterraine va fermer
Crédit: Google Maps

C’était l’une des fiertés de La Souterraine dans les années 1980, la marque de prêt à porter masculin haut de gamme Monsieur De Fursac va quitter sa dernière attache avec ses origines creusoises, selon une information du journal La Montagne de ce matin.

La réussite d’une marque creusoise

C’est de la commune de Saint-Pierre-de-Fursac où elle a été fondée en 1973 par Simon et Bertrand Laufer, que la marque tient son nom. Monsieur De Fursac se fera connaître du grand public dans les années 1980 grâce à sa signature publicitaire « La griffe de l’homme ».

En 1990, Edmond Cohen rachète la marque qui commence à s’essouffler et ouvrira deux ans plus tard, sa première boutique Monsieur De Fursac à Paris, 112 rue de Richelieu, dans le quartier de l’Opéra.

En 2003, la marque perd son « Monsieur » pour devenir De Fursac après une restructuration qui a laissé 320 salariés sur le carreau quelques années plus tôt.

En 2006, la société est placée en redressement judiciaire. Malgré tout, la maison De Fursac arrivera à se positionner sur le segment du luxe accessible pour homme avec 54 boutiques en France et en Suisse.

Le rajeunissement de son image lui permettra un fort développement auprès de la clientèle chinoise et sucitera l’intérêt du groupe SMCP (marques Sandro, Maje, Claudie Pierlot) qui rachètera la marque en 2019.

Dernier atelier creusois

Depuis les années 1990, il ne restait plus qu’une quinzaine de salariés sur le site de La Souterraine qui continuaient d’assurer le contrôle et la reprise des pièces fabriquées essentiellement en Pologne. Cet atelier « logistique » qui constituait la dernière attache de la marque en Creuse doit fermer au mois de mars selon nos confrères de La Montagne.