Des Finlandais construisent le plus grand "manège de glace" au monde

1er mars 2021 à 8h38 par Arnaud Laurenti

Plusieurs jours à déneiger et à découper à la tronçonneuse un immense cercle de glace de plus de 300 mètres de diamètre pour le faire tourner sur un lac gelé : en Finlande, une équipe tente ce week-end de battre le record du monde du plus grand "manège de glace".

ALOUETTE
Le concept serait né en 2017 et plusieurs manèges de glace ont déjà vu le jour.
Crédit: Capture écran | YouTube

Sur le vaste lac de Lappajärvi, dans l'ouest du pays, le petit groupe est mené par l'inventeur finlandais Janne Käpylehto, qui affirme être à l'origine du concept dans une vidéo virale publiée en 2017.

Le principe ? Une fois son tracé déneigé et découpé, un moteur de bateau relié à l'immense cercle de glace le fait tourner sur lui-même, comme un enchantement au milieu d'un beau paysage gelé.

L'idée a depuis été copiée ailleurs avec des "manèges" de plus en plus grands, au point qu'une catégorie a été créée par le Guiness des records.

Comment ça tourne ?

"C'est assez fou", confie à l'AFP le fantasque Finlandais, dont l'équipe a dû commencer par enlever 40 cm de neige sur un cercle dont le périmètre dépasse les 900 mètres.

Si Janne Käpylehto en a été titulaire à quatre reprises, le record est actuellement détenu par un Américain dans le Minnesota, avec un diamètre de 228 mètres.

Pour homologuer la performance, le manège doit effectuer au moins un tour complet sur lui même, ce que ses concepteurs espèrent pouvoir faire ce dimanche ou lundi. La difficulté principale est de former un cercle parfait pour ne pas bloquer la rotation.

"S'il n'est pas parfaitement circulaire, le manège ne tourne pas", explique Thor-Fredric Karlsson, un des assistants sur le projet.

À l'intérieur du manège de Lappajärvi, l'équipe a découpé un cercle plus petit, qui est lui alimenté avec un moteur de bateau électrique quand le grand manège nécessite un moteur à essence.

La municipalité a apporté son soutien au projet pour alerter sur le raccourcissement des hivers nordiques du fait du changement climatique, signifiant que les lacs gèlent moins souvent. De fait des températures positives ont régné ces derniers jours sur ce petit coin perdu de la forêt finlandaise.

Janne Käpylehto, qui a déjà plus de 60 manèges à son actif confie avoir "plein plein d'autres projets". "Mais je me concentre sur celui-ci, j'y penserai la semaine prochaine", glisse-t-il.

(avec AFP)