Deux-Sèvres : Rouge-Gorge arrête la culture du melon

12 décembre 2019 à 9h40 par Nicolas Mezil

Les melons Rouge-Gorge, c’est fini. L’entreprise basée près de Thouars et leader du secteur en France a annoncé la semaine dernière à ses 75 salariés qu’elle comptait se recentrer sur la culture de la pomme.

ALOUETTE
Melon
Crédit: Archives

L’annonce a fait l’effet d’une véritable surprise. La direction de l’entreprise familiale Rouge-Gorge a annoncé arrêter son activité melon pour laquelle elle est leader dans l’hexagone, et se recentrer sur la pomme.

L’entreprise de Taizé-Maulais avait vendu plus de 18.000 tonnes de melons en 2019. Entre 1000 et 15000 saisonniers étaient recrutés chaque été pour les ramasser dans les cultures de la Vienne, des Deux-Sèvres et du Maine-et-Loire. Rouge-Gorge possède aussi des exploitations dans l’Hérault et en Espagne.

Une Plan de sauvegarde de l’Emploi dans les prochains jours

La direction de l’entreprise ne s’est pas encore officiellement exprimée. Mais elle a diminué ses surfaces de culture de melons d’année en année. Les professionnels du secteur pointent du doigt la grande distribution et les contraintes administratives autour de l’embauche des saisonniers.

Les conséquences de cette décision risquent de se répercuter sur l’emploi. Un PSE (Plan de Sauvegarde de l’Emploi) doit être présenté dans les huit jours.

Outre ses parcelles de melons, Rouge-Gorge possède 180 hectares de pommiers en Deux-Sèvres, dans le bocage bressuirais et en Gâtine.