Disparition d'Emiliano Sala: les recherches sous-marines privées lancées ce matin

13 février 2019 à 13h41 par Rédaction Alouette

<p>Les opérations seront financées par la cagnotte en ligne lancée après l'arrêt des recherches menées par les secours.</p>

ALOUETTE

Les recherches sous-marines priv�es pour tenter de retrouver l'avion disparu qui transportait l'attaquant argentin Emiliano Sala et son pilote vont commencer ce dimanche matin, a annonc� le dirigeant de la soci�t� engag�e par la famille du footballeur.

"La m�t�o sera bonne demain. Nous pourrons op�rer demain", a d�clar� samedi l'oc�anographe David Mearns, dirigeant de la soci�t� Blue Water Recoveries, lors d'un point presse sur l'�le de Guernesey. Le sp�cialiste de la recherche d'�paves en mer a pr�cis� qu'il dirigerait une �quipe de sept personnes sur un navire, le FPV Morven, qui op�rera 24 heures sur 24.

Il a ajout� que ces recherches seraient men�es "en �troite coordination" avec le Bureau d'enqu�te britannique sur les accidents a�riens (AAIB), qui a �galement d�cid� d'entreprendre des recherches sous-marines, dans une zone de 13 km2 au nord de Guernesey. Selon M. Mearns, l'AAIB est "tr�s confiant" sur le fait que l'avion pourrait se trouver dans cette zone.

Des d�bris retrouv�s mercredi dans le Cotentin

Emiliano Sala, 28 ans, et David Ibbotson, le pilote, voyageaient � bord d'un monomoteur Piper Malibu qui a disparu des radars le soir du 21 janvier au-dessus de la Manche, � une vingtaine de kilom�tres au nord de Guernesey. Les deux hommes �taient partis de Nantes (ouest de la France), o� l'attaquant �voluait jusque-l�, et devaient rejoindre Cardiff (pays de Galles), ville du club avec lequel il venait de s'engager.

Mercredi, l'AAIB avait annonc� que des d�bris de deux si�ges provenant "probablement" de l'avion disparu avaient �t� retrouv�s sur une plage de la commune fran�aise de Surtainville, dans le d�partement de la Manche (nord-ouest).

Le 26 janvier, la famille d'Emiliano Sala avait annonc� qu'elle allait poursuivre les recherches pour tenter de le retrouver gr�ce aux fonds r�colt�s par une cagnotte en ligne, apr�s l'arr�t deux jours plus t�t des op�rations de secours coordonn�es par la police de Guernesey. Celle-ci jugeait "infimes" les chances de survie du joueur et de son pilote.

 

(Avec AFP)